• Le Cahier de recettes de Jacky Durand 
    La Lectrice

    Le Cahier de recettes – Jacky Durand

    Le Cahier de recettes de Jacky Durand est un roman coup de cœur qui plaira sans aucun doute aux plus gourmands d’entre nous… Mais pas que. Rares sont les romans qui m’ont autant donné envie de manger que celui-là. Pour une pause gourmande, c’est par ici ! ** Monsieur Henri, le charismatique patron du restaurant le Relais fleuri, s’est toujours opposé sans explication à ce que son fils Julien devienne cuisinier. Quand il sombre dans le coma, Julien n’a plus qu’une obsession : retrouver le cahier où, depuis son enfance, il a vu son père consigner ses recettes et ses tours de main. Il découvre alors d’autres secrets et comprend pourquoi Henri a…

  • Ça va mieux, ton père ? de Mara Goyet
    La Lectrice

    Ça va mieux, ton père ? – Mara Goyet

    Ça va mieux, ton père ? de Mara Goyet est un roman de l’intime sur la perte d’un père à petit feu ; alors que son corps est toujours là, sa tête s’envole par petits bouts. Son père est atteint de la maladie d’Alzheimer. Ce roman est un témoignage, un cri du cœur aussi. ** « Mon père l’a affirmé haut et fort. Il voulait, après sa mort, se réincarner en train. Ainsi les vaches le regarderaient-elles passer. C’était peut-être son idée de la félicité. Ou, comme souvent avec lui, la douceur de l’image, sa simplicité. Mon père est vivant. Il est malade depuis des années maintenant. Terriblement. Il file déjà, à pas lents,…

  • Avec toutes mes sympathies d'Olivia de Lamberterie
    La Lectrice

    Avec toutes mes sympathies – Olivia de Lamberterie

    Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie est sans doute le roman autobiographique le plus attendu de la rentrée. Si j’étais ravie de pouvoir le découvrir en avant-première, j’avais peur d’être un peu voyeuriste avec ce roman où l’auteure aborde le suicide son frère. Il n’en était rien, et c’était magnifique ! ** Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un…

  • La Lectrice

    Mon père, ma mère et Sheila – Eric Romand

    Eric Romand est l’un des primo-romanciers de cette rentrée littéraire et publie chez Stock un roman intimiste : Mon père, ma mère et Sheila. Un roman familial très court qui laisse une drôle d’impression. ** C’est l’album d’une famille, issue d’un milieu populaire, avec ses codes, ses tabous, ses complexes, son ignorance, ses contentieux, dans les années 70 et 80. Le narrateur y raconte son enfance solitaire au milieu des turbulences. Pour son entourage, il a des goûts bizarres, des attitudes gênantes, des manières qui provoquent la colère de son père et la désolation de sa mère. Il dessine des robes et coiffe les poupées de sa sœur. Il fait son possible pour…

  • Mauvaise fille
    La Lectrice

    Mauvaise Fille – Justine Lévy

    “Maman est morte, je suis maman, voilà c’est simple, c’est aussi simple que ça, c’est notre histoire à toutes les trois. Tu en mets du temps à raconter les histoires, je me disais quand elle me racontait une histoire dans mon lit. Là c’est allé vite, si vite, le regard de maman dans le regard de ma fille c’est là qu’elle est, c’est là que je la retrouve, et dans ses gestes aussi, dans les gestes impatients, un peu brusques, de ma petite fille doublement aimée. Maman vit en Angèle qui court sur une pelouse interdite. Maman me parle et me sourit quand Angèle lance son regard de défi aux adultes qui la…

  • Et si tu n'existais pas
    La Lectrice

    Et si tu n’existais pas – Claire Gallois

    “Ce livre, c’est un peu comme un secret que je vais dire à tout le monde. L’histoire d’un engagement que j’ai pris enfant et que je n’ai jamais oublié. Nous sommes dans les années quarante. J’ai six ans et je n’ai jamais vu ma mère. Un dimanche de juillet, elle arrive dans une belle Citroën noire et m’emporte en dix minutes. Ma nourrice court dans la poussière blanche soulevée par la voiture et jette son tablier noir sur sa tête. Je grimpe contre la lunette arrière et je lui dis en moi-même : Je te retrouverai, je te le jure. “ Parmi tous ces livres consacrés aux mères (les formidables, les maladroites comme…

  • Rencontres

    Virginie Carton répond à mes questions !

    En octobre 2016, j’ai découvert La Blancheur qu’on croyait éternelle de Virginie Carton, qui d’une m’a évité un bon coup de blues quand ma famille est repartie après les vacances et m’a laissée de nouveau seule en Angleterre, et de deux m’a provoqué un coup de cœur retentissant. J’ai adoré ce roman tellement doux, plein d’amour et de sensibilité, qui m’a apporté exactement ce dont j’avais besoin lorsque je l’ai lu : une bonne dose de réconfort. Depuis j’ai évidemment voulu crier mon amour pour ce roman sur tous les toits, et son auteur a gentiment accepté de répondre à mes quelques questions. Pour vous remettre dans le contexte et comprendre de quoi parle ce…

  • La Lectrice

    La Blancheur qu’on croyait éternelle – Virginie Carton

    La Blancheur qu’on croyait éternelle ; Virginie Carton Le Livre de Poche (1ère parution chez Stock) 9 mars 2016 214 pages Quatrième de couverture : Mathilde et Lucien vivent à Paris, dans le même immeuble, mais ne se connaissent pas. Pourtant, ils se ressemblent. Il n’aime pas danser, elle n’aime pas se déguiser ; il aime les films avec Jean-Louis Trintignant, elle nourrit une passion secrète pour Romy Schneider ; il a gardé le ticket de métro du premier jour où il est allé au cinéma seul, elle a toujours dans son sac le foulard que lui a offert Julien. Mais surtout, ils ont, depuis l’enfance, la même impression persistante de ne jamais se sentir à…

  • La Lectrice

    Parce qu’il paraît qu’on en verra d’autres… Rien de Grave, par Justine Lévy

    “Tu t’attendais à quoi ? Je lui ai dit. Tu crois que ça va être facile de me quitter ? Tu crois que je vais te laisser faire comme ça ? J’ai lancé le cadre par terre, le verre s’est brisé mais comme c’était pas assez j’ai bondi du lit et j’ai déchiré la photo. […] Il a eu l’air triste, plus de la photo déchirée que du fait de me quitter. […] Je ne savais pas encore que c’était la meilleure chose qui puisse m’arriver, qu’il me quitte. Comment j’aurais pu le savoir ? Il était toute ma vie, sans lui je n’existais pas.” ** C’est le deuxième roman de Justine Lévy…

  • La Gaieté
    La Lectrice

    La Gaieté – Justine Lévy

    Dimanche, réveil 12h30, quoi de plus normal. Et quoi de meilleur, ensuite, que d’ouvrir les rideaux, et de passer des heures entières un livre à la main. Hier, j’ai décidé de me plonger dans La Gaieté, de Justine Lévy, un de mes derniers emprunts en bibliothèque. Je ne sais plus comment j’en avais eu entendu parler, sur un blog sans aucun doute, puis je l’avais mis sur ma wishlist Livraddict, parmi tant d’autres, et finalement je l’ai vu sur le catalogue des médiathèques près de chez moi, donc je n’ai pas trop réfléchi. ** « C’est le paradis, c’est mon paradis, je ne sais plus rien de la politique, des livres qui paraissent,…