Mille petits riens de Jodi Picoult
La Lectrice

Mille petits riens – Jodi Picoult

S’il y avait un roman que j’attendais de découvrir depuis longtemps, c’était bien Mille petits riens de Jodi Picoult. Repéré en grand format grâce à de nombreuses chroniques enthousiastes comme celle de MyPrettyBooks, j’ai attendu qu’il paraisse en poche chez Babel pour me l’offrir. Pendant le confinement, j’ai décidé de me consacrer à la lecture de certains pavés, dont celui-ci, et grand bien m’en a fait !

**

Ruth Jefferson est sage-femme depuis plus de vingt ans. C’est une employée modèle. Une collègue accommodante. C’est aussi la seule afro-américaine de son service. Le jour où un couple de suprémacistes blancs demande à ce qu’on lui interdise tout contact avec leur bébé, Ruth est choquée de voir sa hiérarchie accéder à leur requête. Quand le nourrisson décède quelques jours plus tard, c’est elle qui est pointée du doigt. Accusée de meurtre, Ruth va devoir répondre de ses actes devant la justice. Mais sa couleur de peau ne la condamne-t-elle pas d’avance ?

**

Un roman fleuve porté par des personnages complexes

Mille petits riens de Jodi Picoult est un roman fleuve qu’il faut prendre le temps de découvrir : j’ai déjà compris que ce serait un roman qui me demanderait beaucoup d’attention lorsque je suis allée le récupérer quand il est arrivé en librairie, et que j’ai découvert qu’il faisait plus de 650 pages. Jodi Picoult installe son décor, ses personnages et son histoire de telle façon que rien ne semble manichéen.

On s’attache aux détails dans cette histoire où la tension va crescendo, et les deux cents dernières pages se dévorent à toute allure !

Plus moderne que La Couleur des Sentiments

Ruth est infirmière à la maternité de l’hôpital Mercy West – New Haven depuis plus de vingt ans. Depuis deux décennies, elle aide des mamans à mettre leurs bébés au monde et leur prodigue les premiers soins. Jusqu’au jour où un couple refuse que Ruth s’occupe d’eux et de leur bébé. Car Ruth est noire.

Vous l’aurez compris, Mille petits riens de Jodi Picoult est un roman qui porte sur le racisme. Il porte même sur les différentes formes de racisme : celui évident et souvent condamné des suprémacistes, qui adoptent des discours nauséabonds sur la race, mais aussi celui plus pernicieux et ordinaire : celui de ceux qui pensent ne pas avoir de problème avec le racisme, tout simplement parce qu’ils n’y sont pas directement confrontés.

Dans le livre, Ruth va devoir se confronter à la justice pour un drame profondément injuste.

Plus haletant qu’un épisode de How to get away with murder

Parce qu’elle est accusée de meurtre, Ruth va devoir affronter les ressorts de la justice américaine, dont elle connaît pas grand chose. Kennedy, une jeune avocate de la défense publique, va s’emparer de son affaire et est plus que jamais résolue à la défendre dans ce combat. Mais rien n’est gagné d’avance.

Le roman nous embarque alors dans les arcanes de la justice, et nous suivons toutes les étapes de l’inculpation de Ruth jusqu’à son procès final.

Mille petits riens de Jodi Picoult est un roman coup de coeur que j’ai dévoré en quelques jours à peine, et qui m’a complètement bouleversée. C’est un livre déchirant, criant de vérité sur le racisme aux Etats-Unis, et qui nous fait plus que jamais réfléchir quant à notre propre position par rapport à la discrimination.

mille petits riens de Jodi Picoult

Mille petits riens ; Jodi Picoult

Editions Babel (Actes Sud)

Paru le 4 septembre 2019

649 pages

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *