• Rencontres

    Virginie Carton répond à mes questions !

    En octobre 2016, j’ai découvert La Blancheur qu’on croyait éternelle de Virginie Carton, qui d’une m’a évité un bon coup de blues quand ma famille est repartie après les vacances et m’a laissée de nouveau seule en Angleterre, et de deux m’a provoqué un coup de cœur retentissant. J’ai adoré ce roman tellement doux, plein d’amour et de sensibilité, qui m’a apporté exactement ce dont j’avais besoin lorsque je l’ai lu : une bonne dose de réconfort. Depuis j’ai évidemment voulu crier mon amour pour ce roman sur tous les toits, et son auteur a gentiment accepté de répondre à mes quelques questions. Pour vous remettre dans le contexte et comprendre de quoi parle ce…

  • La Lectrice

    La Blancheur qu’on croyait éternelle – Virginie Carton

    La Blancheur qu’on croyait éternelle ; Virginie Carton Le Livre de Poche (1ère parution chez Stock) 9 mars 2016 214 pages Quatrième de couverture : Mathilde et Lucien vivent à Paris, dans le même immeuble, mais ne se connaissent pas. Pourtant, ils se ressemblent. Il n’aime pas danser, elle n’aime pas se déguiser ; il aime les films avec Jean-Louis Trintignant, elle nourrit une passion secrète pour Romy Schneider ; il a gardé le ticket de métro du premier jour où il est allé au cinéma seul, elle a toujours dans son sac le foulard que lui a offert Julien. Mais surtout, ils ont, depuis l’enfance, la même impression persistante de ne jamais se sentir à…