La Piscine de Rosemary – Libby Page

La Piscine de Rosemary de Libby Page

Envie de faire un plongeon en ces jours de forte chaleur ? La Piscine de Rosemary de Libby Page est sans conteste le roman rafraîchissant à glisser dans sa valise cet été… à lire forcément près avant ou après une bonne baignade !

**

Kate, jeune journaliste pour le Brixton Chronicle, n’a pas vraiment le profil de l’emploi. En proie à des crises de panique régulières, elle est au fond d’elle-même ravie d’être reléguée à la rubrique des chiens écrasés. Jusqu’au jour où on lui confie la rédaction d’un article sur la piscine de plein-air du quartier, menacée de fermeture par un promoteur immobilier. C’est la chance de sa carrière, Kate le sait. Et toute sa vie bascule quand elle fait la connaissance de Rosemary. La vieille dame de quatre-vingt-six ans, qui nage tous les jours et a toujours vécu à Brixton, ne peut se résoudre à voir sa piscine fermer. Le bassin est la toile de fond des moments clés de sa vie, le dernier vestige de ses souvenirs avec George, son défunt mari. Rosemary accepte donc l’interview avec une idée claire en tête : se battre contre la fermeture de la piscine et entraîner avec elle tous les habitants de Brixton. Sans oublier Kate, contrainte de se jeter à l’eau elle aussi, sous l’œil bienveillant de sa vieille amie. À la clé pour les deux femmes, bien au-delà de ce bras de fer, une complicité rythmée par leurs séances de natation et leurs petites victoires personnelles. Un bain de bienveillance, de solidarité, d’amitié. Ou quand les petites actions peuvent déplacer des montagnes et révéler les personnalités.

**

Un roman qui m’a particulièrement touchée

La Piscine de Rosemary de Libby Page a pour moi une importance toute singulière et je suis très heureuse de pouvoir vous le présenter aujourd’hui. J’ai à vrai dire eu la chance de découvrir ce roman il y a deux ans déjà, en version originale, alors que j’étais lectrice pour une maison d’édition. Je n’avais que quelques jours pour le lire et pourtant, je n’ai pas eu à demander plus de délai ; en quelques heures à peine, je dévorais ce roman à la fois tendre et touchant. Je vivais près de Londres à cette époque, et lire un roman qui s’y passait me faisait toujours plaisir. N’ayant jamais mis les pieds dans le quartier de Brixton, à peine ma lecture du livre achevée, j’avais foncé pour découvrir ce district si coloré et chaleureux, et j’avais également tenu à me promener dans le parc de Brockwell pour voir si la piscine du livre existait réellement. Et évidemment, elle y était.

Peu de romans me donnent tant envie de retourner sur les lieux de l’histoire pour en ressentir l’âme ; c’est pourtant ce que j’avais eu irrépressiblement envie de faire après ma découverte du premier roman de Libby Page, qui a d’ailleurs été traduit aujourd’hui dans le monde entier. Je suis ravie de pouvoir vous parler aujourd’hui de sa traduction française aux éditions Calmann-Lévy !

Une folle histoire de résilience grâce à une communauté soudée

La Piscine de Rosemary de Libby Page, c’est l’histoire d’un combat de quartier qui semble perdu d’avance. Rosemary, une octogénaire active qui a toujours vécu dans le quartier de Brixton à Londres, apprend que la piscine municipale de plein-air dans laquelle elle s’est baignée tous les jours depuis l’enfance pourrait fermer, au profit d’un investisseur privé qui souhaiterait construire un grand complexe privé sur cet emplacement. Pour la vieille dame, qui avait déjà connu la fermeture de la médiathèque dans laquelle elle a travaillé, c’est la goutte de trop. Elle vient de perdre son mari, et refuse que son quartier change totalement de visage avec la gentrification. Elle décide alors de se battre comme elle peut pour que la piscine municipale reste ouverte à tous.

Kate est une jeune journaliste timide qui ne s’épanouit pas à Londres. Pour elle, la grande ville est étouffante, et bien qu’on y croise beaucoup de monde, il est finalement difficile de s’y faire des amis. Elle travaille pour le Brixton Chronicle, le journal local, et doit écrire un papier sur la piscine. Mais pour elle qui est sujette aux crises de panique, a peur de l’eau et du regard des autres, rien qu’y mettre les pieds n’est pas une mince affaire. Mais en faisant la connaissance de Rosemary, elle va apprendre à s’ouvrir, et surtout comprendre pourquoi la sauvegarde de cette simple piscine de quartier a tant d’importance…

Ce roman raconte un combat presque trivial, par lequel le lecteur est pourtant de suite complètement happé, suivant deux héroïnes ordinaires mais terriblement attachantes, ainsi qu’une galerie de personnages plus touchants les uns que les autres. Libby Page nous parle d’une communauté de quartier qui parvient à s’unir dans les coups durs, et rappelle qu’il est encore possible de créer du lien social avec de petits combats, même au coeur d’une ville qui peut parfois paraître froide et impersonnelle.

Le feel-good book de l’été !

Ce premier roman est une petite pépite ; un roman attendrissant sans être mièvre, avec des personnages touchants qui nous donnent envie de retourner dans les piscines municipales même les moins glamour. Rafraîchissant à souhait, La Piscine de Rosemary de Libby Page est sans conteste le roman idéal pour les vacances d’été, et qui saura plaire à toutes les générations. Un vrai bonheur de lecture que je vous recommande donc plus que chaudement !

La Piscine de Rosemary de Libby Page

La Piscine de Rosemary ; Libby Page

Editions Calmann-Lévy

9 mai 2019

364 pages

1 commentaire sur “La Piscine de Rosemary – Libby Page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *