Une Famille trop parfaite – Rachel Abbott

Une Famille trop parfaite - Rachel Abbott

Une famille trop parfaite (Sleep Tight) ; Rachel Abbott

Belfond

3 novembre 2016

496 pages

Quatrième de couverture : Un suspense psychologique riche en émotions, dans la lignée de P. D. James et de Lisa Gardner.

Olivia Brookes et ses trois enfants se sont volatilisés. Pourtant, dans leur jolie maison des quartiers chic de Manchester, tout semble normal : la voiture de la jeune femme n’a pas bougé, aucune affaire ne semble manquer. Même le sac à main et le téléphone d’Olivia traînent encore dans la cuisine. Un mystère pour la police.
Plus étrange encore : l’école assure ne pas avoir vu les enfants depuis plusieurs semaines ; Robert, le mari d’Olivia, semble plus furieux que désespéré ; et surtout, le nom de la jeune femme revient dans une ancienne affaire de disparition. Car, deux ans plus tôt, c’est Olivia qui lançait, affolée, un avis de recherche pour retrouver son mari et leurs enfants, dont elle était sans nouvelles…
Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez les Brookes ? Quels sombres secrets cache cette famille que tout le voisinage pensait si tranquille ?

Mon avis : J’avoue qu’avec l’arrivée des « saisons froides », je suis d’humeur à me plonger dans pas mal de bons thrillers. Parfois ça marche, c’est génial, et parfois… c’est un peu plus compliqué.

Quand j’ai vu la sortie de Une famille trop parfaite, le résumé m’a tout de suite donné envie de le lire. Un polar à l’anglaise, autant dire parfait pour cet automne ! Je me suis tout de suite lancée dans cette histoire mais j’avoue que je l’ai fait traîner en longueur.

Olivia Brookes est une femme qui a l’habitude d’appeler la police, c’est le moins qu’on puisse dire. Quand commence le roman, plusieurs inspecteurs débarquent chez elle, et elle déclare en panique que son mari a pris ses enfants. Fausse alerte. Cela ne préoccupe pas tant que ça les policiers qui pensent qu’elle est tout simplement traumatisée, car des années plus tôt, son conjoint Dan avait disparu du jour au lendemain, et quelques jours plus tard ses parents avaient été retrouvés morts, intoxiqués au monoxyde de carbone. De quoi se dire que certains ont franchement pas le cul bordé de nouilles. Néanmoins, quand quelques semaines plus tard Olivia disparaît à son tour avec ses enfants, et cette fois-ci pour de bon, les policiers décident enfin de s’occuper de l’affaire car cela semble légèrement gros. Effectivement, ils ne sont pas au bout de leurs surprises !

Ce thriller nous fait enquêter sur plusieurs intrigues à la fois, la disparition d’Olivia, mais aussi la fausse disparition de son mari un peu plus tôt, et surtout cette affaire non résolue de sept ou neuf ans plus tôt. Evidemment, comme on s’en doute tout est lié, le but est encore de savoir comment.

Néanmoins, même avec autant de matière, j’avoue que l’auteur ne m’a pas vraiment passionnée. J’ai trouvé que l’histoire s’étirait vraiment en longueur avec beaucoup de rebondissements assez bizarres et je ne me suis pas pleinement prise au jeu. Rien à voir donc avec le dernier Barbara Abel que je ne pouvais absolument plus lâcher.

Côté personnages, j’ai eu le sentiment qu’ils étaient parfois un peu caricaturaux (notamment l’inspecteur, Tom ou l’amie d’Olivia, Sophie). L’auteur n’avait pas non plus une écriture absolument révolutionnaire qui rattrape tout le reste.

J’ai apprécié ma lecture car je voulais en connaître l’issue, mais rien de transcendant. Je tournais les pages sans grande avidité, chose qui est pour moi primordiale à la lecture d’un thriller.

En bref, c’était une lecture sympathique, mais que j’ai vraiment fait traîner et qui a eu du mal à me captiver. Seules les cinquante dernières pages m’ont vraiment tenue en haleine, ce qui forcément est assez peu. Une petite déception donc !

Merci quand même aux éditions Belfond et à Netgalley pour cette lecture !

6 commentaires sur “Une Famille trop parfaite – Rachel Abbott

  1. c’est amusant car en lisant ton billet on te sent très emballée puis comme un soufflé ça retombe très ou trop vite … et 50 pages passionnantes pourtant tu as raison, l’intrigue est passionnante même si j’avoue avoir pensé à l’affaire Dupont de L. (pour info, je suis Nantaise et j’habitais leur quartier et je les croisais donc bref,..) ça m’a au début rebuté si ça finit pareil mais sinon moi ça m’intéresse !
    bref, suis-je claire ?

    1. Ah oui je me souviens de cette intrigue ! Non je te rassure c’est (heureusement ?) bien moins sordide au final.
      Comme quoi parfois la réalité dépasse la fiction !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *