Une toile large comme le monde – Aude Seigne

une toile large comme le monde la rousse bouquine

Pour leur rentrée littéraire, les éditions Zoé nous proposent Une toile large comme le monde d’Aude Seigne ; un roman sur internet au sens large, et dans ses aspects les plus triviaux. Une toile large comme le monde est une plongée des les abîmes de la technologie et des réseaux les plus compliqués.

**

Sous nos trottoirs et nos océans, des millions de mails transitent chaque seconde à travers des câbles qui irriguent le monde. Surfant sur ce flux continu, Pénélope, June, Birgit et Lu Pan mènent leur existence de « millénials » aux quatre coins de la planète. Fascination ou familiarité, dépendance ou dégoût, leur rapport au web oscille, dans leur travail comme dans leur vie amoureuse. En découvrant l’univers de boîtes et de fils qui les relient bien plus concrètement qu’ils n’imaginent, ils élaborent un plan vertigineux pour atteindre leur but commun : mener une existence hors de la Toile.

Ce roman est un génial selfie du monde contemporain, dans lequel virtuel et réel sont toujours plus intriqués.

**

Et si la toile, the world wide web n’avait jamais aussi bien porté son nom ? Aude Seigne plonge son lecteur au fond de l’eau dès le début de son roman pour l’immerger au contact des câbles sous-marins intercontinentaux voués à relier les données de l’Europe à l’Amérique.

Grâce à une galerie de personnages assez hétéroclites, elle dépeint un monde connecté, dans lequel Internet a pris tout contrôle : loin de la dystopie ou d’un roman apocalyptique, Une toile large comme le monde nous décrit finalement ce qui nous touche dès aujourd’hui – même si le côté film catastrophe est bien là. Le roman a une vraie force : son aspect documentaire indéniable, qui nous rappelle qu’au-delà du wi-fi, Internet n’a rien de « sans fil », et engendre une pollution sans équivoque. Légèrement alarmiste, l’auteur nous fait comprendre combien nos réseaux tentaculaires nous asservissent et détruisent eux aussi notre planète sans qu’on y fasse attention. Effet immédiat : on désencombre sa boîte mail et on arrête (ou du moins on essaie) de ne plus mettre toute sa hiérarchie en copie.

Malgré cela, je suis un peu restée en surface du fait d’une narration pas toujours très égale, un nombre de personnages assez importants (et sur lesquels on s’étend parfois peu, au point que l’on ne se repère plus très bien) et en raison d’un scénario qui laisse finalement beaucoup de place aux partis pris de l’auteur concernant la question d’une société hyper-connectée. Si l’aspect documentaire du roman est sa force, cela en devient aussi sa faiblesse : certaines pages en deviennent presque caricaturales lorsque les personnages récitent pendant plusieurs pages les dégâts que font nos réseaux.

Si j’ai le sentiment d’avoir appris beaucoup de choses avec Une toile large comme le monde, et surtout pris un peu de recul quant à notre société connectée et ses conséquences, j’ai finalement été un peu déçue par ce roman qui pour moi n’a pas une puissance de feu très importante. Aude Seigne signe un roman qui nous apprend des choses, mais sans nous divertir énormément.

Une toile large comme le monde - Aude Seigne

Une toile large comme le monde ; Aude Seigne

Editions Zoé

Août 2017

240 pages

6 commentaires sur “Une toile large comme le monde – Aude Seigne

    1. Tout dépend quelles sont tes attentes. Si tu veux en apprendre plus sur internet et ses conséquences (notamment sur l’environnement), cela reste un bon roman qui devrait t’apprendre plein de choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *