Septembre – Octobre 2017 : Le Bilan !

septembre octobre 2017 la rousse bouquine

Rentrée littéraire et rentrée tout court : si je n’ai pas autant lu que je l’aurais souhaité ces deux derniers mois, ils n’ont pas pour autant été peu remplis ! Retour sur mes meilleures et pires lectures de ces deux derniers mois (mais pas que !). C’est parti pour le bilan de septembre – octobre 2017 !

En septembre, je suis retournée sur les bancs de la fac (ou plutôt sur ses chaises bancales) pour y commencer mes études de master (pour les curieux, j’étudie la commercialisation du livre et les métiers du livre de façon plus générale). J’ai donc aussi commencé mon alternance dans une grande maison d’édition où je travaille désormais trois jours par semaine. Et même si c’est bien crevant, je suis joie.

Ces deux derniers mois, j’ai : redécouvert les joies (et la lenteur !) de certains cours, décrété que le Restau U c’était VRAIMENT pas pour moi, innové et fait des soupes, beaucoup de soupes, fait quelques dédicaces d’auteurs pour mon plus grand plaisir, fait quelques belles balades dans Paris, vu beaucoup de films au cinéma, ri devant Le sens de la fête, chialé comme une madeleine devant 120 battements par minute, bu trop de champagne (et trop de manière générale), me suis rapidement remise aux mangas, décidé de participer une nouvelle fois au Prix du Roman des Étudiants France Culture et Télérama, applaudi pour la remise de prix du roman Fnac, prié un peu pour le Goncourt, mangé beaucoup de sushis, déjeuné sur les quais de Seine en amoureux, passé de nombreux dimanches à lire un peu tard au lit (parce qu’il n’y a que ça de vrai), râlé parce que l’heure d’hiver c’est nul, pris quelques derniers verres en terrasse pour prolonger encore un peu la saison, recommencé à m’encrouter dans le canapé devant Koh-Lanta et Le Meilleur Pâtissier (#mavietrépidente), pas encore beaucoup travaillé pour les cours, et rêvé de prendre des vacances assez souvent.

En septembre et octobre, j’ai un peu lu ; 10 livres au total, avec de tout : du coup de cœur comme de la déception grandiose. On revoit ça en détail de suite !

**

L’énormissime coup de cœur qui mérite carrément le Goncourt (vive l’objectivité)

Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan !

Magnifique, bouleversant… J’ai encore difficilement les mots pour parler de ce roman qui m’a fait pleurer dans le métro tant par son sujet que par la façon dont il est abordé. Bakhita est l’histoire d’une femme incroyable que je ne connaissais pas et que je n’ai pas encore réussi à quitter.

Bravo à Véronique Olmi pour ce coup de maître ! La chronique ici.

 

**

Les très, très bonnes lectures

Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan ! Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan ! Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan ! Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan !

Quatre quasi-coups de cœur avec ces lectures assez différentes mais terriblement émouvantes. J’ai été sous le charme avec le dernier Sauveur et Fils de Marie-Aude Murail chez l’École des Loisirs, même si je ne doutais pas une seconde du fait que j’allais forcément l’adorer. Une lecture doudou parfaite en cette rentrée mouvementée !

J’ai également adoré l’un des derniers romans de la collection du Cercle Belfond, Un été près du lac d’Heather Young. Entre saga familiale et roman historique aux allures de thriller, ce roman américain qui a pour décor un mystérieux lac du Minnesota m’a complètement tenue en haleine pendant plusieurs jours. Une formidable découverte. Toujours en littérature étrangère, j’ai adoré Une histoire des abeilles de Maja Lunde aux éditions Presses de la Cité, un roman norvégien sous forme de triptyque qui nous amène à réfléchir aux conséquences de l’éventuelle disparition des abeilles dans le monde (spoiler : évidemment c’est un désastre). Un très beau roman de cette rentrée littéraire dont on a finalement peu entendu parler !

Enfin, je me suis plongée avec joie dans Et soudain, la liberté de Caroline Laurent et Evelyne Pisier (en lecture commune avec Carobookine). Sans aucun doute un des portraits de femmes magnifique par une auteur passionnée et une éditrice qui a tenu à le terminer. Avec le roman, l’éditrice nous confie au passage l’histoire ce roman, ce qui le rend d’autant plus inoubliable. Une petite pépite !

**

La série de mangas qui fait du bien

Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan !Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan !

En septembre j’ai découvert les deux premiers tomes de la série Orange d’Ichigo Takano aux éditions Akata. Je n’avais pas lu de mangas depuis une éternité, mais j’ai finalement beaucoup aimé m’y remettre avec cette série pleine de douceur. Ce ne sont pas forcément des lectures inoubliables, mais à défaut elles restent sympathiques !

**

Les lectures sympathiques qui s’oublieront assez vite

Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan ! Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan !

Toujours pour le Cercle Belfond, début octobre j’ai découvert Les cœurs brisés ont la main verte, roman feel-good sur fond de jardinage qui devrait tout à fait plaire aux fans du genre. Une lecture parfaite pour la saison, qui donne envie d’aller mettre les mains dans la terre et qui a le mérite de bien faire rire après une journée bien remplie. Abbi Waxman reprend tous les codes du roman feel-good/chick-lit, et si le résultat n’est pas révolutionnaire, il fut au moins à la hauteur de mes attentes !

Autre lecture plus sérieuse de cette rentrée littéraire aux éditions Zoé : Une toile large comme le monde d’Aude Seigne. Un roman qui nous plonge dans les bas-fonds d’internet entre câbles tentaculaires et piratage de données. J’ai beaucoup aimé l’aspect documentaire de cette lecture, qui m’a forcément fait réfléchir à mon usage personnel (et professionnel) des réseaux. Néanmoins, la partie narrative était pour moi bien en-deça et l’ensemble m’a un peu déçue !

**

Le flop complet

Septembre - Octobre 2017 : Le Bilan !

Grosse incompréhension pour ce court roman néerlandais paru en octobre aux éditions Albin Michel : je n’ai absolument pas accroché à l’humour déjanté d’Esther Gerritsen ni à son histoire totalement rocambolesque avec des personnages caricaturaux. Un énorme loupé sur lequel je m’étendrai peu !

**

J’espère quoi qu’il en soit faire d’aussi belles lectures (voire meilleures ?) en novembre, sachant que je vais continuer (même tardivement) mes lectures de la rentrée littéraire, en calant ça et là quelques lectures plus légères (parce que bon, les sujets à la Bakhita, c’est important, mais il y a un moment où c’est juste un peu too much).

Et vous, quelles ont été les plus belles lectures de votre rentrée ?

 

 

17 commentaires sur “Septembre – Octobre 2017 : Le Bilan !

  1. Joli bilan effectivement. Je n’ai pas encore lu Bakhita mais je pense bien devoir y remédier, un incontournable de cette rentrée !
    Nous avons en commun « Une histoire des abeilles » que j’ai beaucoup aimé, forcément la thématique me tient très à cœur. « Et soudain la liberté » est dans ma PAL et fait partie des 68 premières fois ce sera donc une lecture obligée mais j’en suis déjà certaine une lecture plaisir.
    Et puis « une toile large comme le monde » m’attire énormément, peut-être viendra-t-elle compléter ma lecture de « L’invention des corps » qui traite également en partie du même sujet mais je pense en plus poussé et davantage mélangé à d’autres autres grandes thématiques.

    PS : je suis carrément jalouse de tes études et de ton boulot :p

    1. C’est une série toute douce, j’espère que tu la trouveras sous le sapin !

      Et je suis contente que tu aies aimé Un été près du lac !

  2. pareil pour les études et le boulot ! trop jalouse !
    sinon j’avais déjà noté ton gros coup de coeur pour Bakhita .. j’attends que l’effervescence retombe pour l’emprunter à la BM …
    sinon j’adore ton bilan, le mien c’est retour de deux semaines en Guadeloupe et le choc du froid, du gris, de la pluie … vive les plaid et les boissons chaudes ! je veux aussi faire des soupes, plein de soupes …

    1. Arrête, j’étais tellement jalouse de tes vacances ! J’ai suivi ça sur Instagram avec beaucoup d’envie.
      Mais comme tu dis, j’ai un boulot très chouette, alors pour l’instant je vais essayer de ne pas me plaindre !

      Et je te comprends pour Bakhita, des fois quand on entend trop parler d’un livre et qu’il est trop encensé, on a peur d’être déçu. Mais quand même, je ne vais pas te dire de passer outre, il est tellement bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *