Revue : Très chère Sadie – Sophie Kinsella

Je reviens aujourd’hui pour une revue, j’ai l’ambition d’en faire un peu plus en ce moment (il faut dire que je lis plus aussi). J’ai décidé de vous parler d’un roman que je viens juste de finir : Très Chère Sadie  (titre original : Twenties Girl) par Sophie Kinsella. Mon livre provient des éditions Pocket et a du me coûter un peu moins de dix euros.

Revue : Très chère Sadie - Sophie Kinsella

Je trouve la couverture assez sympathique, elle n’est pas exceptionnelle non plus, mais correcte. Elle reste dans le style de ce que Pocket a déjà produit pour toute la lignée des livres de Sophie Kinsella. Il faut savoir que, tout comme je le disais de Daniel Pennac il y a quelques jours, j’aime beaucoup Sophie Kinsella. C’est une auteure anglaise de chick-lit vraiment agréable à lire, qui crée toujours des personnages ultra loufoques, à qui il arrive des aventures rocambolesques, mais toujours pleines d’humour. Pour ceux qui ne se rappelleraient plus, souvenez-vous : la série de L’accro du Shopping, c’est elle ! Je cherchais en ce moment un livre qui me fasse passer un bon moment, et quand j’ai vu que ce livre avait des notes d’années 20 (je suis fan des Années Folles), je l’ai pris les yeux fermés !

Quatrième de couverture :

La vie de Lara, 27 ans, part en cacahouète : un fiancé qui la plaque, une entreprise au bord de la faillite, des factures qui s’accumulent… Et cerise sur le gâteau : sa meilleure amie l’a lâchée pour partir vivre en Inde ! Bref, Lara n’a ni le temps ni la patience de s’occuper de cette mystérieuse jeune fille qui semble tout droit sortie des années vingt. Et pourtant, la voilà embarquée dans une chasse au trésor pour le moins rocambolesque…

Mon avis :

Je voulais une lecture joyeuse, très abordable, pleine d’humour… Je l’ai eue ! De ce point de vue là, Sophie Kinsella a encore réussi à me surprendre et à me faire rire. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Lara dans lequel je me suis beaucoup reconnue. Le personnage de Sadie est aussi extra, si au début elle m’agaçait, j’ai vite découvert son charme. Le livre fait plus de 500 pages mais se lit facilement, à part quelques longueurs (mais vraiment légères), on ne s’ennuie pas, il arrive toujours à Lara et Sadie de nouvelles aventures. J’ai peut-être juste regretté quelques aspects prévisibles du roman, mais malgré cela, Sophie Kinsella parvient quand même toujours à me surprendre.

D’habitude je n’aime pas trop le fantastique, mais ici c’est même plutôt sympa, on se sent un peu embarqués comme Mélinda dans Ghost Whisperer, avec Lara qui est la seule à pouvoir parler à l’esprit de sa grande-tante Sadie, ce qui apporte quelques aspects comiques (parler à un fantôme dans la rue que personne ne voit peut provoquer de drôles de réactions notamment !)

Je conseillerais ce livre à des lecteurs qui souhaitent une lecture facile, sans prise de tête, qui veulent rire et qui aiment les années 1920 (écouter un peu de charleston en lisant, ça peut être sympa).

Dîtes-moi si vous l’avez lu ou si vous souhaiteriez le lire, moi je suis convaincue !

1 commentaire sur “Revue : Très chère Sadie – Sophie Kinsella

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *