Revue : My Family And Other Animals – Gerald Durrell

Coucou tout le monde !

Je reviens aujourd’hui pour vous faire la revue d’un livre que je viens de terminer. L’ayant reçu il y a une semaine j’ai laissé tomber toutes mes bonnes résolutions de lectures « sérieuses » (soit au programme) pour me plonger dedans, il s’agit de My Family And Other Animals de Gerald Durrell. Au cas où ça ne serait pas évident, je l’ai lu en VO (soit en anglais of course of course), et mon exemplaire venait des éditions Penguin Essentials. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore j’adore les éditions Penguin, je trouve que leurs couvertures sont souvent très réussies et j’aime beaucoup leur mise en page. Bref, voici le visuel de mon livre (il y a évidemment plein d’éditions possibles, même chez Penguin étant donné que ce livre n’est pas tout récent).

Revue : My Family And Other Animals - Gerald Durrell Revue : My Family And Other Animals - Gerald Durrell

Il fait 308 pages pour être précise, et il m’a coûté 6,64€ sur Amazon (bien qu’il me semble que le prix ait remonté depuis). Je vais vous faire cette revue un peu à chaud étant donné que je viens de finir le livre hier, mais de toute manière je ne pense pas que mes impressions sur ce livre changeront tellement avec le recul.

De quoi il s’agit ? En gros, My Family And Other Animals est le premier tome d’une trilogie (The Corfu Trilogy) écrite par Gerald Durrell. Ce sont en quelque sorte ses mémoires. Il y raconte le déménagement de sa famille pour le moins atypique de l’hiver froid anglais vers le climat plus méditerranéen de l’île grecque de Corfou. La famille s’y installe, et chacun vaque à ses occupations. Dans le livre, on suit aussi les aventures de Gerry (alias Gerald donc), le narrateur, qui est le plus jeune de la famille et qui a une passion très prenante pour les animaux et créatures en tout genres. Il raconte tout ce qui lui arrive avec ses petits animaux et bestioles, ainsi que les crises que ceux-ci peuvent provoquer au sein de la maison, les autres habitants ne partageant pas du tout cette passion. Les autres habitants de la maison sont d’ailleurs tous aussi originaux que Gerry : tout d’abord la mère, censée surveiller ses quatre enfants, semble littéralement dépassée par la situation mais conserve son calme en toutes circonstances. Elle aime cuisiner et jardiner, mais n’accorde pas beaucoup d’importance au reste. Ensuite, il y a le premier garçon, Larry. C’est l’aîné, et lui est passionné par la littérature et l’art, tout en ayant un côté très snob. Beaucoup de choses dans sa famille le dégoûtent, il ne parle que de manière très classieuse et ne se sent pas à sa place, il veut être reconnu comme artiste. Le deuxième garçon est Leslie. C’est un jeune homme qui lui a une passion folle pour les armes. Il veut tirer sur tout, et installe même un salon de tir dans sa nouvelle maison. Enfin, entre Gerry et lui, il y a quand même une fille, Margo, qui semble plus préoccupée par son acné qu’autre chose. Elle est au milieu des trois garçons à fort caractère avec sa mère, et ne cause de véritables soucis que lorsqu’elle ramène un copain à la maison (toujours assez étrange), mais ce qui arrive quand même assez souvent… On a donc là le portrait d’une famille tout à fait loufoque, et qui invite à rire, rien qu’en en découvrant les personnages. Si on ajoute à cela toutes les bêtises que Gerry peut faire en hébergeant toutes ses créatures inhospitalières à la maison… On n’a qu’une recette parfaite pour rire pendant un petit moment.

Mon avis ? Honnêtement, je me suis vraiment marrée. Il n’y a pas vraiment d’autre mot. Ayant voulu lire ce livre en anglais (ce n’est que le quatrième roman que je lis en anglais), j’avais peur d’avoir un peu de mal à suivre l’histoire, et de saisir les instants comiques. Mais pas du tout. Evidemment je n’ai pas saisi tous les détails (notamment les descriptions assez poussées des animaux de Gerry et leur comportement), mais ce livre regorge de notes humoristiques qu’il est très facile de comprendre. J’ai beaucoup aimé et ri, notamment parce que le narrateur parle avec une voix d’enfant, et explique certaines choses d’une manière un peu naïve, tandis que le lecteur, lui, s’attend déjà à la catastrophe. La confrontation entre les personnages est très drôle, parce que tous ont un caractère assez fort et complètement opposé. Ils sont unis, bien que rien ne les rapproche. Ils passent leur temps à se disputer ou à essayer de réparer les bêtises des uns des autres.

Les 300 pages se lisent très facilement alors que j’avais un peu peur de m’ennuyer en commençant. Dès que l’histoire pourrait commencer à ralentir, un rebondissement apparaît et on est de nouveau entraîné pour quelques dizaines de pages.

S’il fallait le noter, pour moi ce livre vaudrait donc bien un 4/5.

A savoir : je le conseillerais à la lecture en VO pour des lecteurs qui ont un assez bon niveau d’anglais et qui ont quand même peut-être déjà lu un livre en anglais avant. Je ne sais pas si c’est une véritable bonne idée en première lecture VO, notamment à cause de toutes les descriptions d’animaux dont j’ai pu parler ci-dessus. Mais pour ceux qui ne lisent pas en anglais : ne soyez-pas tristes ! Je viens de voir la version française en vitrine d’une librairie en vacances et j’en étais très contente, donc je vais pouvoir vous donner la référence. La trilogie complète est parue aux éditions Table Ronde (que je ne connais pas du tout), et je trouve que les couvertures sont assez jolies. Voici la couverture du premier tome, soit celui que je viens de lire :

Revue : My Family And Other Animals - Gerald Durrell

Il coûte 14€ sur Amazon. Je ne peux pas vous parler ni de la mise en page ni de la traduction étant donné que je n’ai fait que voir le livre en vitrine. Si certains l’ont lu, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé !

Dans tous les cas, je trouve que c’est un livre très agréable pour l’été : léger, loufoque, dans un cadre ensoleillé (les îles grecques, il y a pire…), des personnages drôles et attachants… Bref, je pense que je n’ai rien à ajouter, je crois que là encore mon point de vue est assez clair : j’adore !

J’espère revenir bientôt pour d’autres articles, j’essaie de faire de mon mieux étant en vacances en ce moment.

En attendant, bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *