Revue : Eleanor and Park – Rainbow Rowell

Revue : Eleanor and Park - Rainbow Rowell

Titre : Eleanor and Park

Auteur : Rainbow Rowell

Editions : Orion

Date de parution : 2012

Nombre de pages : 324

Quatrième de couverture : (je vous mets le résumé de la page Livraddict)

Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l’habitude de s’asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l’ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

Mon avis : J’avais pas mal d’attentes en commençant ce livre, il faut le dire. Du point de vue de l’histoire, ce n’était pas le roman de Rainbow Rowell qui m’inspirait le plus. J’aurais plutôt été tentée par Attachements ou A un Fil après avoir lu Fangirl, plus que par Eleanor and Park. Néanmoins, après avoir lu nombre de très bonnes critiques, je me suis laissée tenter. J’ai trouvé le livre chez Gibert, et il a atterri dans mon panier (enfin finalement c’est ma grand-mère qui me l’a offert haha).

J’ai donc découvert l’histoire d’Eleanor, une adolescente qui débarque avec sa famille dans un nouveau lycée. Or sa vie n’est pas de tout repos : physiquement, elle ne correspond pas aux « critères idéaux » de la beauté, et elle est la risée de son nouveau lycée (en plus d’être nouvelle, ce qui à mon avis n’est pas une position génialissime). De plus, sa situation familiale est catastrophique : elle est au cœur d’une famille recomposée, son père ne se soucie quasiment pas d’elle, sa mère s’incline face à l’autorité de son beau-père, qui leur impose des conditions de vie plutôt mauvaises, elle n’a quasiment plus d’affaires depuis son déménagement… Dans le bus, évidemment, personne ne veut s’asseoir à côté d’elle, sauf Park, qui finit par la laisser s’asseoir à côté de lui. Park est un garçon relativement invisible, d’origine asiatique, qui s’enferme dans ses BD et ses écouteurs… Ce n’est pas le garçon le plus charismatique du lycée non plus. Mais peu à peu, les deux adolescents vont se rapprocher, étape par étape, jusqu’à ne plus pouvoir se séparer.

En commençant ma lecture, j’ai eu un peu peur, m’attendant à lire une romance ultra niaise. Sur certains aspects, je n’avais pas tort. L’histoire peut parfois paraître très fleur bleue… Mais ce n’est qu’un léger aspect du livre, justement. J’ai aimé le fait que l’histoire avait beaucoup plus de profondeur, notamment grâce au fait que l’on découvre tous les problèmes qu’endure Eleanor. Personne ne l’aide, ni au lycée, ni dans sa famille, et j’ai très vite espéré pour elle que sa situation s’améliore. Si parfois, il est vrai, j’ai trouvé que les choses étaient un peu longues, elles étaient un peu peut-être plus réalistes, et c’est ce qui fait aussi le charme du roman. Evidemment ce livre est une romance, et les personnages incarnent vraiment bien deux jeunes timides qui ne savent pas trop comment si prendre, et qui, finalement lorsqu’ils se prennent au jeu, vivent les belles mais aussi dures lois du premier amour. Je ne sais pas si ce livre a pour moi été un coup de cœur, mais j’ai beaucoup aimé ma lecture. J’ai beaucoup aimé le fait qu’il ne s’agisse pas d’une romance traditionnelle, bien au contraire. Les personnages découvrent tout de l’amitié et de l’amour, et on le découvre avec eux. De plus, les histoires de lycée et de famille viennent apporter une autre dimension au roman vraiment intéressante. J’ai peut-être uniquement regretté certains aspects du livre comme le fait que parfois Eleanor se prenne beaucoup la tête (il faut le dire) par rapport à Park, à tous pleins de détails insignifiants au premier abord, mais en soi ils peuvent être relativement réalistes (les romances ne sont pas toujours si simples) !, donc bon. Je tolère.

L’anglais est relativement accessible encore une fois, donc je pense que c’est une bonne lecture pour les débutants en anglais. Mais de toute façon, le livre est déjà sorti en français chez Pocket Jeunesse il me semble !

Si j’ai préféré Fangirl à Eleanor and Park (contrairement à beaucoup de gens), je suis toujours aussi fan de la plume et des univers que Rainbow Rowell crée, et je serai ravie de lire Attachements bientôt !

4 commentaires sur “Revue : Eleanor and Park – Rainbow Rowell

  1. Le personnage d’Eleanor m’avait beaucoup agacé. Néanmoins, j’ai trouvé que le style de l’auteur dégageait quelque chose de particulier et c’est une romance assez différente de ce que l’on peut lire habituellement. Je pense que j’essayerai de lire un autre roman de Rainbow Rowell d’ici peu 🙂

    1. J’ai aussi trouvé qu’elle avait ses côtés insupportables, notamment vis-à-vis de Park, mais d’un autre côté, j’ai apprécié le fait que Rainbow Rowelle dépeigne des personnages comme elle (avec leurs côtés « chiants »), pour moins de facilité, ou tout est parfait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *