Nous irons tous au paradis – Fannie Flagg

Nous irons tous au paradis - Fannie Flagg

Nous irons tous au paradis ; Fannie Flagg

Le Cherche-Midi

1er octobre 2016

402 pages

Résumé : Elner Shimfissle, octogénaire, se fait piquer par une abeille et tombe d’une échelle. Arrivée à l’hôpital, elle est déclarée morte. Les habitants se souviennent de cette femme et s’interrogent sur le sens de la vie.

Mon avis : On ira tous au paradis, on ira… Qu’on soit béni qu’on soit maudit, on ira… Si toi aussi ce titre pour le moins accrocheur te fait penser à ce classique de la chanson française… ben tu feras ma journée, tout simplement.

Fannie Flagg, pour moi, c’est Beignets de tomates vertes, La dernière réunion des Filles de la station service, ces livres dont tout le monde parle sur la blogo, qui me font envie, mais que je n’ai toujours pas lus. Du coup, quand j’ai vu son tout dernier paru en français disponible sur Netgalley, je me suis dit que c’était l’occasion.

J’avais envie de découvrir cette histoire censée se dérouler dans une de ces petites villes américaines comme dans les téléfilms, où tout le monde se connaît depuis des décennies, et vit en assez bonne harmonie. Tout le monde s’aime quoi, ça fait très ambiance de Noël dans les pubs Coca-Cola. C’est le genre de lecture réconfortante que l’on attaque avec joie un soir, en se disant qu’à défaut de lire quelque chose de très intelligent, on passera forcément un bon moment.

Pour le bon moment, ça je l’ai eu. Ce roman est frais, original, et assez drôle. Elmer, la principale protagoniste de cette histoire, est une vieille femme pour le moins attachante (dont personne ne connaît vraiment l’âge d’ailleurs), qui un jour se vautre lamentablement en allant chercher des figues en haut de son arbre. Il faut dire que sa nièce – Norma, ou l’angoissée sur pattes – lui avait dit vingt fois que passé un certain âge, il serait tout aussi bien de ralentir le rythme. En gros, se mettre à la couture, ou presque. Un truc moins dangereux quoi. Mais Elmer (avouez vous aussi son nom vous fait penser à l’éléphant multicolore des albums pour enfants) n’en fait qu’à sa tête et se retrouve un matin à l’hôpital avec un bon gadin et surtout, des piqûres de guêpes plein les fesses (et ailleurs). Elle meurt sur le coup.

Toute la ville apprend alors avec stupéfaction la nouvelle et commence à faire son deuil, sans vraiment y croire. Tant mieux, car Elmer n’a pas fini de leur jouer des tours, et certains n’ont pas fini de se retourner dans leurs tombes !

Entre burlesque et un brin fantastique (et complètement surréaliste), cette histoire est pour le moins peu ordinaire, et a de quoi en faire rire plus d’un. Au fin fond du Missouri, tout le monde est atterré par cette terrible nouvelle.

C’est léger, ça change et on se prend vite au jeu. Malgré tout, j’ai quand même beaucoup de réserves sur ce livre. Tout d’abord, l’auteur présente tour à tour de très nombreux personnages, et il n’est pas évident pour le lecteur de comprendre qui est qui. Pour ceux qui comme moi ont une mémoire de poisson rouge en ce qui concerne les prénoms, vous êtes clairement mal partis. Au delà de ça, j’avoue qu’à partir de la moitié du livre, j’ai eu du mal à m’intéresser aux rebondissements de l’histoire. C’était un peu drôle, oui…mais alors ? J’en voulais plus tout simplement.

Je suis peut-être exigeante en ce moment, mais je me rends compte que je fais beaucoup de lectures agréables…sans plus. Je ne garderai pas un souvenir mémorable de cette lecture, tout simplement. Je me souviendrai que c’était sympa. Sans pour autant en parler à tout le monde. Est-ce qu’il vous arrive d’avoir ce sentiment vous aussi ? J’ai l’impression d’enchaîner les semi-déceptions en ce moment, help !

8 commentaires sur “Nous irons tous au paradis – Fannie Flagg

  1. J’aime bien Fannie Flagg, mais les différents billets qui mettaient en avant, pour ce nouveau livre, le côté léger et pas très inoubliable de ce roman, ne m’incitent pas à le lire – il y a tellement de romans qui me font envie en ce moment que je n’en ferai pas une priorité…on verra si j’ai un peu plus de temps plus tard

  2. Ah oui, il y a des moments comme ça pendant lesquels aucun lecture ne nous saute aux yeux et tout est moyen.. il faut juste qu’une lecture vienne débloquer tout ça et puis dis toi qu’au moins ce ne sont pas des déceptions 🙂 Pour ce livre, j’ai envie de lire d’autres livres de Fannie Flagg mais pas forcément celui-ci!

    1. Oui, c’est clairement une passage… Heureusement, j’ai lu hier « Je sais pas » de Barbara Abel, et j’ai enfin eu un coup de cœur !

  3. (Je ne te remercie pas, Michel Polnareff a pris possession de mon cerveau!)

    Sinon, malgré la très belle couverture et le résumé que tu en fais, je ne suis pas plus attirée que ça. Ca me semble trop légèr.

    1. Haha, j’ai tout le temps le même problème avec cette chanson depuis que j’ai commencé ce bouquin !
      C’est un léger en effet… Si ce n’est pas ce que tu cherches, passe ton chemin !

  4. J’ai la chanson dans la tête à chaque fois que je vois ce titre. J’avoue que j’ai aussi toujours un peu de mal à me retrouver quand il y a beaucoup de personnages, alors ça promet… Mais Fiona m’a appris que c’était un troisième tome je crois, bizarre de ne pas avoir traduit les premiers avant !
    Et sinon, ne t’inquiète pas, moi aussi j’ai des moments avec des lectures « agréables mais sans plus ». Heureusement Barbara Abel a su remédier à cela :p

    1. Aaaaah, je ne suis pas la seule alors !
      Oui, j’ai lu ça sur la chronique de Fiona, et j’avoue que je ne comprends pas trop non plus ce choix éditorial…Au moins ça explique certaines choses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *