Mai 2016 au Ralenti – Bilan Lecture

Mai 2016 au Ralenti - Bilan Lecture

Mai, c’est le mois jusqu’à maintenant qui m’a semblé le plus long…et le plus court de l’année. Allez comprendre. C’est souvent l’effet que ça fait durant les mois où on fait à la fois plein de choses…et en même temps pas tant que ça. Allez, c’est parti pour le petit débrief personnel, parce que ça me fait plaisir. Le 4 mai, j’ai terminé mes partiels après plus d’un mois à travailler/glandouiller, et j’étais bien contente de dire que j’avais fini ma licence d’anglais. Que j’ai finalement obtenue avec 13.5 de moyenne, on sort le champagne, bravo bravo.

Mai 2016 au Ralenti - Bilan Lecture

Je suis aussi allée quelques jours dans la campagne chez ma tante, jouer avec mes zouaves de cousines en plein soleil, j’ai retrouvé mon amoureux parti jouer l’apprenti américain pendant bieeeen trooop longtemps à mon goût (et ça c’était clairement important), donc j’ai aussi squatté chez ses parents et rien foutu pendant une longue semaine. J’ai vu une bonne partie de ma famille, chose que je n’avais pas faite depuis longtemps, et c’était plutôt agréable.

En mai, j’ai aussi été active sur pas mal de plans : j’ai failli devoir renoncer à mon stage à la dernière minute alors que j’avais passé des mois à le chercher, j’ai manqué d’exploser deux bureaux de l’administration de ma fac (#toi-aussi-tu-comprends), j’ai pleuré pendant deux jours de rage (surtout quand en prime ta machine à laver déchire tes fringues et que tu n’as plus d’eau chaude pour te laver), jusqu’à ce que ça s’arrange, parce que oui, il y a quand même un happy ending à tout ça. J’ai commencé à m’inquiéter pour mes projets d’orientation, un peu à la dernière minute je l’avoue, jusqu’à ce que je reçoive une super nouvelle dont je vous parlerai bientôt, mais autant dire que ma prochaine année « scolaire » risque d’être inoubliable.

J’ai aussi déménagé, ce qui m’a évidemment fait un peu bizarre, car c’est une nouvelle page qui se tourne. Je me suis sentie plus épanouie à Lille, peut-être pas de la façon que j’aurais imaginée, mais j’ai passé une chouette année. J’ai quitté ma super colocation avec un petit pincement au cœur, mais j’en garde déjà de très bons souvenirs. A part peut-être le moment où il a fallu vider TOUS les livres de ma bibliothèque lilloise (et le pire c’est que sur les Billy j’avais l’impression de vraiment ne pas en avoir beaucoup).

Je sais que les mois à venir vont être exceptionnels et j’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve, mais en attendant, j’avoue que mai a été un mois intense, parfois un peu compliqué, et même si j’étais en vacances, j’avais perpétuellement l’impression d’être dans l’attente de quelque chose. Certes, maintenant je ne suis pas beaucoup plus avancée, j’attends le début de mon stage. Mais je suis déjà dans de meilleures dispositions pour me remettre à lire plus, et ça c’est déjà génial. (j’ai trié l’un des derniers cartons de mon déménagement aujourd’hui, alors on y croit !).

TOUT CA (oui, oui, quel préambule), pour dire que je n’ai lu que six livres ce mois-ci. Je sais, on peut faire bien pire comme bilan, mais pour moi c’est peu, et j’avais l’impression de ne pas vraiment avancer dans mes bouquins. Voilà le bilan en bonne et due forme :

Le Coup de Cœur : 

Mai 2016 au Ralenti - Bilan Lecture

Les Oubliés du Dimanche de Valérie Perrin m’ont offert un moment de détente pure avec une histoire superbe, joliment écrite, et que je n’avais pas envie de refermer. Un pur bonheur !

La chronique

**

Les Belles Découvertes

Mai 2016 au Ralenti - Bilan LectureMai 2016 au Ralenti - Bilan LectureMai 2016 au Ralenti - Bilan Lecture

J’ai découvert avec bonheur La Bibliothèque des Coeurs Cabossés de Katarina Bivald chez Denoël que des amis de fac m’avaient offert pour mon anniversaire. L’histoire était vraiment parfaite pour vous redonner le moral : une intrigue feel-good au fin fond de L’Iowa, avec des personnages hauts en couleur et surtout, beaucoup de livres. Définitivement le livre qui donne envie de lire d’autres livres ! J’espère avec l’occasion de lire d’autres livres de l’auteur. J’ai aussi lu Orange is the New Black de Piper Kerman, le livre qui a inspiré la série, et qui était une vraie leçon humaine – autant qu’il nous en apprend sur l’univers carcéral aux Etats-Unis. Un témoignage vraiment enrichissant. Enfin, j’ai lu le premier roman d’Alecia McKenzie grâce aux éditions Envolume, Trésor,  une ode à la vie et à la Jamaïque vraiment originale.

**

Mi-figue Mi-Lardon !

Mai 2016 au Ralenti - Bilan LectureMai 2016 au Ralenti - Bilan Lecture

Deux lectures qui ne m’ont pas pleinement convaincues… et deux services presse. Le premier, Les Clameurs de la Ronde, un recueil de poésie d’Arthur Yasmine, m’avait à la fois enthousiasmée, et énervée au possible. C’est peut-être le but de la poésie me direz-vous, mais je suis restée légèrement sceptique. Enfin, Les Yeux Couleur de Pluie, de Sophie Tal Men chez Albin Michel, ou le livre que je voulais sans doute le plus lire ce mois-ci, et qui finalement n’a pas tout à fait été à la hauteur de mes espérances. J’ai beaucoup aimé l’histoire, feel-good à souhait et sur le milieu médical, mais la romance m’a laissée de marbre… Il faut croire que je suis niaise à souhait, mais pas encore suffisamment !

6 commentaires sur “Mai 2016 au Ralenti – Bilan Lecture

  1. Vu tout ce que tu as fait au mois de mai, pas étonnant que ce bilan soit « au ralenti » comme tu as dit!
    Bravo pour la licence en tout cas et je compatis avec les problèmes administratifs (c’est juste une horreur, on a l’impression de ne pas s’en sortir, les soucis avec la fac, les conventions cela m’a limite traumatisé^^ )
    Je te souhaite un agréable mois de juin en tout cas!

    1. Je crois en effet que les soucis administratifs (surtout à la fac) traumatisent beaucoup de monde !
      Merci et bon mois de juin à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *