Les lumières de Cape Cod – Beatriz Williams

Les lumières de cape cod

Les Lumières de Cape Cod de Beatriz Williams est le quatrième livre que je découvre dans le cadre du club de lecture en ligne du Cercle Belfond. Après La Vie secrète de Violet Grant l’an dernier, j’étais assez contente de retrouver la famille de Schuyler cet été.

**

Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c’est d’abord les courriers menaçants d’un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c’est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu’il n’y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l’écho, s’il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle…
Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?

**

Où s’arrêtent les stratégies et la manipulation pour parvenir au pouvoir ? C’est tout la question qui est évoquée dans Les Lumières de Cape Cod par Beatriz Williams, qui met en scène une jeune femme digne d’une Jackie Kennedy (quelques années après seulement).

Tiny a épousé Frank Hardcastle, en campagne pour les élections présidentielles. Elle a fait un beau mariage au sens premier du terme : chez les Hardcastle, tout est beau. Il faut que ça brille, dedans comme dehors, au moins pour sauver les apparences. En politique on ne fait pas de cadeaux, et on se doit d’être irréprochables – au moins en donner l’impression. Si Tiny est justement l’archétype de la petite fille sage (quitte à  être un peu chiante à la longue), elle se rend compte petit à petit que sa belle-famille ne lui veut pas que du bien, et le réveil risque d’être difficile.

Pour arranger la situation, le cousin de Frank Hardcastle refait surface et Tiny y est plutôt sensible : ils se sont connus avant son mariage et visiblement elle ne s’est toujours pas remise de cette période.

Les Lumières de Cape Cod est un roman historique sympathique sur les arcanes du pouvoir et ses machinations, dans le contexte social des années 60, où un vent de libération est dans l’air alors que les conservateurs essaient de préserver leurs valeurs puritaines. Si j’ai adhéré aux divers passages évoquant les manipulations dans les cercles du pouvoir, j’ai très vite décroché de la romance, détestant les triangles amoureux de manière générale et les passages un peu niais. Les personnages étaient un peu caricaturaux pour ma part et je n’ai pas complètement réussi à m’attacher à eux. Caspian par exemple était pour moi beaucoup trop « lisse », à l’image du book boyfriend qui fait rêver les midinettes, et ses failles n’en étaient pas vraiment. Beatriz Williams fait à travers lui un portrait du soldat courageux, dévoué à son pays et qui va combattre pour la justice partout dans le monde – quand on connaît l’histoire de la guerre de Vietnam avec du recul, je trouve que c’est un point de vue clairement américano-centré et un peu trop facile.

Néanmoins, Les Lumières de Cape Cod reste un roman prenant et intéressant pour en savoir plus sur les machinations de la politique américaine ou sur le contexte du pays à l’époque. Il plaira sans aucun doute à tous les amoureux de littérature historique et de romance.

Rejoignez-nous nombreux pour le book club sur le roman dimanche 27 août sur le groupe Facebook du Cercle Belfond !

Les lumières de Cape Cod - Beatriz Williams

Les lumières de Cape Cod ; Beatriz Williams

Belfond (Collection Le Cercle Belfond)

1er juin 2017

400 pages

10 commentaires sur “Les lumières de Cape Cod – Beatriz Williams

    1. Ah oui ? Globalement j’avais trouvé les avis plutôt positifs.
      Je pense qu’il peut te plaire si tu aimes lire ce genre de romans : historiques, mais avec pas mal de romance !

  1. C’est un roman que j’ai énormément aimé. Je m’y suis plongée et quand j’ai relevé la tête, des heures étaient passées. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi passionnée par une histoire. Beatriz Williams a ce pouvoir sur moi et c’est une auteure que j’aime énormément <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *