Là où les chiens aboient par la queue – Estelle-Sarah Bulle

là où les chiens aboient par la queue d'estelle-sarah bulle

Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle : un premier roman au titre intriguant qui se révèle être une véritable invitation au voyage vers les Antilles, en Guadeloupe. J’ai été surprise par ce roman qui raconte l’histoire d’un département français souvent méconnu avec les différents regards d’une famille aussi bruyante qu’attachante :

**

Dans la famille Ezechiel, c’est Antoine qui mène le jeu. Avec son « nom de savane », choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l’indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d’or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l’histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis la fin des années 40: l’enfance au fin fond de la campagne, les splendeurs et les taudis de Pointe-à-Pitre, le commerce en mer des Caraïbes, l’inéluctable exil vers la métropole…

**

Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle est un premier roman particulièrement remarqué en cette rentrée littéraire. Déjà prix Stanislas et dans la sélection d’autres prix prestigieux, il a séduit la critique comme le public.

La narratrice est une jeune Guadeloupéenne née en métropole, en banlieue parisienne. Pour elle, les Antilles ont un côté fantasmé largement influencé par sa famille. Si elle y est déjà allée, elle ne s’y est jamais vraiment sentie chez elle. Mais comment grandit-on lorsqu’on ne sent pas non plus chez soi près de Paris ? Ce roman est finalement une véritable quête des origines ; trois membres de la famille Ezechiel prennent tour à tour la parole afin de décrire cette île aux multiples visages.

Estelle-Sarah Bulle signe un roman lumineux sur une île qu’on ne connaît en réalité que très peu. Elle raconte l’histoire contemporaine de ses habitants, souvent plus nombreux à avoir quitté leur terre natale pour leur métropole, quitte à ne pas y être considérés comme Français une fois sur place. J’ai été très touchée par les histoires hautes en couleurs de la famille Ezechiel.

Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle est un premier roman original et touchant qui nous plonge au cœur de la Guadeloupe de la seconde moitié du XXème siècle à aujourd’hui.

Là où les chiens aboient par la queue - Estelle-Sarah Bulle –

Là où les chiens aboient par la queue ; Estelle-Sarah Bulle

Editions Liana Levi

23 août 2018

288 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *