Je sais pas – Barbara Abel

Je sais pas - Barbara Abel

Je sais pas ; Barbara Abel

Belfond

Paru le 6 octobre 2016

429 pages

Quatrième de couverture : Le jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons, la petite Emma disparaît. Son institutrice Mylène finit par la retrouver à la nuit tombante dans une cavité. Piégée à son tour, l’institutrice parvient à hisser la fillette sur ses épaules, laquelle s’échappe et court rejoindre le groupe. Mais Mylène reste introuvable et Emma ne sait pas indiquer où se trouve sa maîtresse.

Mon avis : Quand j’ai su que Barbara Abel sortait un nouveau livre, il était évident que je voulais le lire. L’an dernier, j’ai adoré Derrière la Haine et Après la Fin, pour la tension qu’elle y mettait. Des vrais page-turner. En plus, avec un titre pareil…

Je suis une fille à « Je sais pas ». Je suis l’indécise par excellence, celle qui ne sait pas faire des choix. Demandez à mon copain le nombre de fois où je lui ai dit que j’avais faim, mais que je ne savais pas quoi manger. Promis, ça peut durer des heures. Et en plus, j’ai la dalle.

Etant petite, on m’appelait miss « je sais pas ». Tu veux faire quoi aujourd’hui ? Je sais pas. Tu as faim ? Je sais pas. Une vraie calamité, je vous jure. Le pire, c’est que ça n’a pas beaucoup changé. Bref. Assez d’anecdotes personnelles inutiles pour aujourd’hui.

Je sais pas - Barbara Abel

J’ai donc attaqué ce thriller avec plein d’attentes, et autant dire que l’auteur ne m’a absolument pas déçue. Après tout un tas de lectures sympathiques, mais sans plus, j’avais vraiment peur de tomber dans la panne de lecture et de me lasser de tout. Merci à Barbara Abel pour m’avoir sortie de là !

Dans son nouveau roman, elle nous présente une petite peste à la tête d’ange de cinq ans qui va causer un sacré bordel. Lors d’une sortie scolaire avec sa classe, elle disparaît mystérieusement dans les bois. Mylène, la maîtresse, part donc à la recherche d’Emma (la morveuse), mais rien ne va se dérouler comme prévu…

Je n’ai pas envie de vous en dire plus…tout simplement pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture. On découvre tout au fur et à mesure, et on va de surprise en surprise. Comme d’habitude, Barbara Abel nous présente un cercle restreint de personnages (Emma, ses parents, sa maîtresse, le commissaire…), mais tous ont une importance capitale.

Alors que la sortie scolaire vire au cauchemar, l’étau se resserre, et la tension est croissante. Et autant dire qu’il devient absolument impossible de lâcher ce livre. Cela ne m’était pas arrivé depuis plus d’un mois (voire plus), et autant dire que c’est une sensation absolument géniale. Je suis rentrée le plus tôt possible chez moi pour me remettre à la lecture – et pour une fois je me foutais un peu de ne pas avoir le Wi-fi (magique je vous dis).

La tension va crescendo, l’auteur vous accroche et vous coupe le souffle. Vous voulez juste connaître l’issue de cette histoire qui devient de plus en folle page après page. Concrètement, je me suis bouffé tous les ongles, un par un (enfin mes restes d’ongles mais bon on s’en fout un peu). J’ai dévoré ce livre en quelques heures seulement, et quand je l’ai terminé, je me suis sentie bien seule. Bah oui, parce que j’avais toujours pas internet, mais plus de super livre sous la main. Et autant dire que les livres semblent bien fadasses après un coup de cœur comme celui-là.

C’est encore un superbe thriller que nous propose Barbara Abel, avec de multiples retournements que l’on ne voit pas venir, et qui vous coupe le souffle.  Un coup de cœur qui fait du bien, une lecture terriblement addictive. D’ailleurs, si vous comptez vous y mettre : prévoyez du temps. Beaucoup de temps. Mettez les gosses à dormir (après un tel bouquin on ne peut que détester les gosses, surtout ceux qui sont mignons), décalez vos réunions ou laissez tomber votre séance repassage. Ou si vous résistez, dîtes-le moi !

Merci aux éditions Belfond et à Netgalley pour cette lecture.

12 commentaires sur “Je sais pas – Barbara Abel

      1. Bonjour, je viens juste de le finir et j’étais effectivement plongée dedans, j’ai bcp aimé. Par contre, je ne cesse de retourner la fin dans ma tête et ne suis pas sûre d’avoir bien saisi. Évidemment pas sur internet pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs mais si vous pouviez me faire part de votre propre interprétation de la fin, cela me rendrait service! D’avance merci.

          1. J’avoue que je ne m’en souviens déjà plus super bien… Mais qu’est ce qui vous a posé problème ?

    1. Oui ! M’enfin c’est relativement rare, d’habitude je ronchonne toute seule dans mon canapé…
      Là je suis coincée à l’appartement toute la journée pour l’ingénieur qui va installer ma connexion internet – quand ça marchera je ferai la danse de la joie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *