Le One-Man-Show par Amélie Antoine : Quand on n’a que l’humour

19984772_885096641644419_2423951508887306240_n

C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.
C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

**

Après Fidèle au poste qui avait connu un franc succès chez Michel Lafon l’an dernier, Amélie Antoine est revenue ce printemps dernier avec un nouveau roman, Quand on n’a que l’humour.

J’avais déjà découvert l’auteur avec Au nom de quoi, roman auto-édité sur les attentats du Bataclan sous le pseudonyme de Dorian Meune. Ce roman s’était révélé particulièrement touchant et forcément un peu troublant au vu du contexte.

Quand Amélie Antoine m’a proposé de recevoir son dernier roman en avant-première, je n’ai donc pas hésité.

POUR TOI PUBLIC…

Quand on n’a que l’humour, c’est l’histoire d’un humoriste qui fait rire tout le monde. Édouard est cet homme que tout le monde aime ; après tout, on aime toujours les bout-en-train. Sauf que celui-ci s’apprête à donner son plus grand spectacle, mais aussi à faire sa dernière blague, la plus incroyable. Quitte à ce qu’elle ne fasse pas rire tout le monde.

L’histoire prend alors un tour inattendu et le lecteur va de surprise en surprise, sur fond d’histoire(s) de filiation, de pères et de fils qui ne se comprennent pas.

« Longtemps, on est persuadé que nos parents sont surpuissants, qu’ils savent tout. En réalité, ce ne sont que des êtres humains aussi paumés que nous, qui essayent simplement de ne pas trop se planter. « 

C’est une jolie histoire pleine de mélancolie et teintée de vécu que nous offre Amélie Antoine. Elle nous parle très bien des sentiments humains et des petites frustrations qui font que l’on se cache derrière beaucoup de ressentiment.

MIEUX VAUT EN RIRE QU’EN PLEURER

L’adage qui dit que les plus grands comiques sont souvent des gens malheureux est sans aucun doute vrai ici aussi ; le lecteur est invité à suivre le parcours d’Édouard depuis son enfance, découvrant alors que sa vie ne se résume pas à son succès public, loin s’en faut. C’est un homme torturé qui a accumulé les échecs et les regrets au fil des années et qui cache sa détresse derrière le rire.

« Édouard est le meilleur ami de tout le monde, lui qui n’en a aucun. « 

Si l’histoire peut sembler un peu banale, la narration rend le sujet particulièrement touchant et les personnages semblent crédibles.

Mon principal regret : la deuxième partie n’est pas à la hauteur de la première, avec une intrigue beaucoup trop clichée à mon goût pour être réaliste. C’est toujours prenant, divertissant, mais on perd un peu l’authenticité du début. On connaît plus ou moins l’issue d’avance et les étapes s’enchaînent avec un peu trop de facilité.

Il n’empêche que Quand on n’a que l’humour est un bon roman contemporain avec des personnages attachants et une histoire un peu originale (bien qu’un peu grosse), mais qui sort du lot des romans avec les héroïnes habituelles. Une jolie histoire d’amour et d’incompréhension entre père(s) et fils avec ce qu’il faut d’humour pour consoler des mots un peu durs.

humour

Quand on n’a que l’humour ; Amélie Antoine

Éditions Michel Lafon

Paru le 4 mai 2017

417 pages

2 commentaire sur “Le One-Man-Show par Amélie Antoine : Quand on n’a que l’humour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *