Entre mes doigts coule le sable – Sophie Tal Men

18443674_176778496181264_9064489376825737216_n

Pas facile de concilier médecine et vie privée quand on est internes à l’hôpital ! Marie-Lou, qui a quitté sa Savoie natale pour Brest, et Matthieu, le ténébreux surfeur, sont tombés amoureux au premier regard. Mais entre leurs stages en psychiatrie et en neurochirurgie, les nombreuses gardes à effectuer, les apéros au « Gobe-mouches » et les fêtes carabines, leur histoire d’amour n’est pas un long fleuve tranquille. C’est plutôt la valse des sentiments… Surtout quand leurs proches deviennent leurs patients. Matthieu parviendra-t-il à vaincre ses peurs et à laisser Marie-Lou entrer dans sa vie ? Marie-Lou apprendra-t-elle à laisser glisser le sable entre ses doigts ? Après le formidable succès des Yeux couleur de pluie, Sophie Tal Men poursuit sa chronique drôle et tendre de la vie à l’hôpital à travers une galerie de personnages attachants et qui nous ressemblent.

**

Après Les Yeux Couleur de Pluie sorti en mai dernier chez Albin Michel, Sophie Tal Men revient cette année avec le deuxième tome de sa trilogie brestoise : Entre mes doigts coule le sable. Très honnêtement, avec un titre comme celui-ci, je m’étais dit que c’était mal parti. Le titre philosophique à la mord-moi-le-nœud sentait les romans d’Agnès Martin-Lugand à plein nez et comme beaucoup le savent : je porte un amour inconditionnel pour les livres de cette auteur (#joke).

Heureusement, ce n’est quand même pas du même tonneau : il y a pour moi quelque chose en plus avec ce livre que je ne retrouve pas dans les autres romans du genre : l’aspect médical, qui est très renseigné. Je sais que ça ne plaît pas forcément à certains, et il y a de quoi, car les patients et leurs vies prennent beaucoup de place dans le roman. Ce n’est pas quelque chose qui me gêne particulièrement, même si je dois reconnaître que c’est parfois fait de façon maladroite. L’auteur est neurologue, ça se sent, elle connaît son métier, mais malheureusement comme c’est le cas de beaucoup de passionnés et professionnels, elle n’est pas forcément toujours pédagogue. En gros, parfois on n’y comprend pas grand chose et surtout, ça n’a pas grand intérêt. Dommage, car en tant que fan de la première heure de Grey’s Anatomy, c’est quelque chose qui m’intéresse toujours beaucoup ! (attention, c’est le retour de la chronique spéciale Shonda Rhimes).

bailey

Du point de vue de l’histoire en elle-même : comme c’est un second tome, je ne m’étalerai pas trop, je ne peux que vous conseiller de lire le premier pour vous faire une idée ! On retrouve tous les personnages du début, Marie-Lou, Matthieu et leurs amis, toujours en internat de médecine à Brest. Petit bémol : au vu de mon rythme de lecture (et du fait que le premier tome n’avait pas été un coup de cœur non plus très clairement), je ne me souvenais absolument pas de tous les personnages et de ce qu’ils avaient fait. Autant parfois ce n’est pas très gênant, autant pour le coup… Disons que l’auteur n’a pas vraiment pris la peine de resituer son action. T’avais qu’à suivre quoi.

Je n’ai pas été vraiment passionnée par ce tome. J’ai trouvé les histoires des personnages un peu sans intérêt, c’était sympa à lire, mais rien de transcendant non plus. Le personnage de Matthieu me sortait par les yeux, ça change sachant que c’était le cas de Marie-Lou dans le premier tome avec ses réflexions de vierge effarouchée. Bref, un peu moins de niaiserie, mais beaucoup, beaucoup de prises de bec, pour des retrouvailles que l’on imagine d’avance. Rien de très exotique.

TART

Niveau écriture, c’est toujours pas trop la joie. C’est lisible, dans le genre zéro fioritures. On en demanderait presque un peu quand même, des chichis pour le coup.

Je lirai sans doute le troisième tome (parce que je suis un peu masochiste quand même dans la vie), mais j’avoue avoir moins d’espoir que cette fois-ci. J’ai quand même passé un bon moment de lecture avec ce roman, il m’a occupée tout un dimanche après-midi. Sachant que j’aurais pu binge-watcher des vidéos ridicules sur YouTube à la place, je pense qu’il m’a quand même un peu plus apporté. A défaut d’être le roman de l’année, il fait passer le temps et divertit comme le ferait un bon vieux téléfilm et surtout : il vous apprendra peut-être des choses sur le milieu hospitalier en respirant (un peu) l’air iodé de la Bretagne ?

Quant à la fin de la série ? Le rendez-vous est donné pour l’an prochain !

entre mes doigts coule le sable

Entre mes doigts coule le sable (T2/3)

Sophie Tal Men

Albin Michel

Paru le 4 mai 2017

296 pages

9 commentaire sur “Entre mes doigts coule le sable – Sophie Tal Men

  1. Une déception pour moi aussi… J’avais beaucoup aimé le premier tome, je l’avais trouvé léger et agréable à lire. J’attendais de ce deuxième tome le même sentiment et là, gros choc. L’impression que les protagonistes vivent dans deux mondes parallèles sans jamais se croiser… Je suis déçue 🙁 pourtant il me tarde de lire le troisième tome !

  2. J’ai lu le premier que j’ai découvert grâce à ton article, j’avais trouvé l’histoire d’amour parfaitement niaise mais la partie sur la vie d’interne très réaliste (on sent qu’elle est passée par là ! ). Je pense lire ce deuxième tome même si j’ai peur d’être déçue ! Si le thème médical t’intéresse je te conseille les romans de Martin winckler, on est loin de Grey’s anatomy mais très proche de la réalité . « Le choeur des femmes  » plaît beaucoup par son côté féministe, « les trois médecins  » raconte ses études de médecine. Ils sont tous très bien !

    1. C’est vrai que j’ai beaucoup entendu parler du Choeur des Femmes, je devrais le lire !
      Quant au deuxième de la série… Le côté interne et médecine est toujours aussi développé, peut-être même plus ? Donc si c’est ce qui t’intéresse, tu devrais aimer. Mais effectivement pour le reste… je ne sais pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *