Février 2017 – Le Bilan

P1010371

Février m’a semblé d’une longueur invraisemblable, pourtant paraît bien que c’est le mois le plus court de l’année, faudrait savoir. Je ne suis clairement pas fan de l’hiver et je décompte d’ores et déjà les jours jusqu’aux vacances d’avril (bon clairement c’est aussi parce que je vais retrouver mon amoureux à l’autre bout du monde, donc forcément ça n’aide pas).

En février j’ai : arpenté Londres, visité Oxford, encore acheté trop de fringues, enfin mangé mon premier Full English Breakfast, reçu quelques copines, me suis explosé le dos avec mon super matelas juste bon à mettre à la décharge, enchaîné les manuscrits, eu un coup de cœur littéraire pour une personne (oui oui ça existe, en témoigne mon interview d’Emmanuelle de Boysson), entamé un faux bullet journal qui ne ressemble pas à grand chose, continué à regarder Desperate Housewives, beaucoup chillé – parce que ça fait du bien – mais aussi beaucoup travaillé, fait pleurer une élève pour une fois que j’essayais d’avoir de l’autorité (et eu un lot incroyable d’emmerdes ensuite), explosé mon quota de Pringles pour l’année, vu Vaiana/Moana en VO au cinéma avec ma petite sœur qui malheureusement n’a pas compris grand chose, encore acheté trop de livres, mangé mon poids en pancakes et en Raspberry Muffins au salon de thé du coin, eu un coup de cœur immense pour A Street Cat Named Bob au ciné (dont plusieurs scènes ont été tourné dans ma ville, si si), passé des vacances géniales avec ma môman et ma petite sœur, enfin découvert Wagemama après plus de cinq mois en Angleterre, j’ai envie de dire mieux vaut tard que jamais, et finalement lu pas mal quand même.

En février j’ai lu dix livres, dont quatre manuscrits en anglais, un total plus que raisonnable, même si je ne suis pas sûre que cela égale le nombre de nouveaux arrivants dans ma bibliothèque.

Au moins, il y a eu du bon, et même du très bon !

Les coups de cœur – au pluriel !

milk and honey couv22583900gi couv484829

Trois coups de cœur pour trois livres profondément puissants et justes : un recueil de poésie par une jeune indienne sur la féminité, l’amour et la rupture, un livre que je n’hésiterais à ressortir assez souvent pour en relire quelques pages, un témoignage criant d’amour pour une mère qui a perdu sa fille de seize ans et un premier roman écrit d’une main de maître sur une jeune fille qui doit apprendre à se construire alors que la France fête la fin de la seconde Guerre Mondiale.

Les lectures sympathiques qui ne me laisseront pas un souvenir impérissable

quand on s'y attend le moins les amoureux de l'hotel montini

Deux lectures très légères et sympathiques qui m’ont fait passer un bon moment de lecture sur le coup, mais pas de quoi figurer dans les meilleures lectures de l’année : leur point commun, les deux se déroulent en Italie, et donnent envie d’aller manger des glaces et de goûter à la dolce vita !

Le gros flop bien comme il faut

et si tu n'existais pas

C’est l’incompréhension qui me reste surtout en mémoire après cette lecture que j’ai faite grâce à l’opération Masse Critique de Babelio. Un roman sur la mère (les mères !) pour lequel j’avais bien des attentes et qui m’a bien déroutée – quitte à être un peu méchante, je dirais que dans le genre soporifique c’était pas mal.

**

Comme d’habitude les chroniques disponibles sont directement trouvables en cliquant sur les couvertures des livres cités.

Je vous souhaite par avance un bon mois de mars – il sera de toute façon forcément bon avec le Salon du Livre de Paris (spoiler alert : j’y serai présente) et surtout parce qu’il voit l’anniversaire d’une déesse : moi !

9 commentaire sur “Février 2017 – Le Bilan

    1. Oui, mais si c’est ce qui t’effraie, le niveau est pour moi vraiment abordable. Au pire, tape le nom du recueil dans Google, tu vas tomber sur plein de pages mises en ligne… Ca te donnera une petite idée !

      Et sinon, tu es née quel jour du coup ? 😉

      1. Au pire je me dis que ça ne me ferait pas de mal de lire un truc en anglais !

        ( Le 2! Et je passe dans la trentaine, alors je profite de mes derniers jours en tant que vingtenaire (tiens j’ai appris un nouveau mot !) Et toi ton annif?!

        1. Ah oui, ça approche à grands pas !
          Moi je suis plutôt de la fin de mois, histoire de bien accueillir le printemps, je suis du 21.
          Et je fêterai justement mes 21 ans !

    1. Oui, plutôt bon ! C’est relativement calme pour l’instant mais heureusement j’en ai un peu profité, la fin du mois de mars est toujours extrêmement mouvementée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *