LeVlogDuDimanche #8 : Les Anglais, ces gens étranges

P1010272

Quand je suis partie en Angleterre mi-septembre, je me souviens encore des réactions de pas mal de gens dans ma famille : Ah moi les Rosbif, je peux pas les sacquer. Font rien comme tout le monde ceux-là.

De ce point de vue là, il est vrai que les Anglais sont des originaux. Des hurluberlus presque. Ils aiment leur différence, ils la cultivent, c’est presque une fierté nationale. Passé le cliché des gens qui roulent à gauche – n’empêche que j’ai failli me faire renverser un certain nombre de fois les premiers jours parce que je ne regardais jamais où il fallait – les Anglais sont des gens charmants… avec tout de même une grande capacité à faire des trucs très chelous.

Première chose qui t’énerve bien en tant qu’étranger et te fais hurler ton côté chauvin/franco-français qui râle tout le temps dès que tu arrives dans ton nouveau chez toi : les prises électriques. Dans le genre « on aime bien faire les choses à l’envers », les Anglais te claquent forcément des prises électriques…que tu ne trouves que chez eux. Te voilà équipé de ton armada d’adaptateurs que tu traînes partout. Je ne vous raconte pas la tête de l’électricien venu chez moi installer une box internet et qui ne comprenait pas trop l’intérêt de mes branchements… avant que je lui dise que j’étais juste Française.

 lovely

Mais évidemment dans la maison, ça ne s’arrête pas là. Habituez-vous donc aux serrures qui fonctionnent à l’envers, aux portes qui s’ouvrent souvent dans l’autre sens et aux robinets qu’il faut apprendre à tourner doucement sous peine de se cramer les pattes.

Les Anglais ne roulent donc pas juste à gauche, c’est bien plus insidieux que ça : ils vivent carrément à contresens. C’est culturel ; des méga-rebelles les Anglais.

Au début, tu râles. Après tu te raisonnes, tu te dis que tu es juste autant formaté qu’eux et que ça n’a rien de gênant. Ça, c’est avant de constater qu’en plus, ils ont recours à des inventions bizarres – et tellement pas modernes.

wow

Déjà, vient le moment où tu veux te laver les mains à l’eau chaude dans ta salle de bains, et que tu te rends compte que tu peux soit mettre tes mains sous l’eau chaude, soit sous l’eau froide, mais pas les deux. FAUT CHOISIR DANS LA VIE. En gros, tu oublies cette invention qu’est le mitigeur. Et depuis, je me suis résignée à me cailler les mains à l’année. Autre aspect comique de la salle de bains : tu n’y trouveras jamais d’interrupteur normal. Que nenni. Les Anglais ont certainement peur de la mort à la Claude François et ont créé à la place le truc le plus chelou du monde : la cordelette. Le principe : tu as une jolie corde qui pend du plafond, et si jamais tu veux avoir de la lumière dans ta salle de bains, tu tires dessus (l’article le plus trivial du monde bonjour).

Parmi les autres choses étranges que les British adorent, il y a…leurs fenêtres. Ils semblent tenir à leurs fenêtres en bois peint plus que tout au monde. Or, qu’on se le dise, c’est juste de la total sh*t. Déjà qu’ils ne connaissent pas les volets, ça n’isole rien du tout, l’air froid passe à travers (donc bonjour les factures de chauffage), tu entends tout ce qui se passe dehors, et même les araignées se font un malin plaisir de passer à travers les ventaux.  En bref, vous l’aurez compris, les maisons et appartements anglais sont un concentré de modernité pour un prix démesuré (en gros).

Il y a plein de choses bizarres qui font le charme des Anglais (ou pas) et j’aurais sans doute l’occasion d’y revenir plus tard… Mais parmi les autres choses qui m’empoisonnent la vie, il y a notamment les dates de péremption de tout ce que vous achetez dans les supermarchés. Je sais qu’il ne s’agit là que d’une invention faite pour vous faire jeter votre nourriture encore consommable et vous en faire racheter plus tôt que prévu, mais en Angleterre, c’est assez comique. La plupart des choses que j’achète sont toujours consommables dans un délai de trois à quatre jours, voire parfois « bonnes » seulement jusqu’au lendemain, sans aucune réduction. En vrac, le pain, la viande et le poisson, les légumes – tous les produits frais y passent. Et je peux vous assurer que nos délais en France sont bien plus longs. Ce n’est peut-être pas forcément bon signe, car il y a peut-être plus d’additifs dans la nourriture, personnellement je n’en sais rien. Mais n’étant pas adepte des courses tous les deux jours, je peux vous assurer que faire ses courses en Angleterre relève parfois du casse-tête, surtout quand on sait qu’on ne peut pas conserver certains produits plus de deux jours. La joie.

Voilà pour cet article fort en dénigrement de ce pays d’adoption que j’adore – malgré toutes ces particularités un peu casse-bonbon. Je reviens vite avec d’autres VlogsDuDimanche bien plus joyeux, car il y a toujours plein de belles choses dont on peut parler à propos de l’Angleterre. Sur ce, je retourne à mes pancakes… avant qu’ils moisissent !

6 commentaire sur “LeVlogDuDimanche #8 : Les Anglais, ces gens étranges

  1. Tu oublies les vélos avec les freins inversés ! Source d’une intense frayeur lorsque je me suis promenée pour la première fois à bicyclette dans cet étrange pays… 🙂

  2. Ahah super article ! ça me rappel beaucoup l’australie du coup, qui est très très anglophone ^^ Ils faisaient tout à l’envers aussi, dans la voiture, pendant un an j’ai mis les essuie-glaces à la place du cligno ! Mais le plus drôle c’est quand tu rentres en France et que tu dois tout réapprendre à faire… dans le bon sens ^^ Mais bon ça fait des histoires à raconter ! ahah ! La semaine de mon retour j’ai souvent conduit du mauvais côté de la route , heureusement il n’y avait personne ! Une fois je me suis même assise du côté passager pour conduire.

    1. Tout à fait ! De retour en France à Noël je me suis rendu compte que j’ouvrais certains robinets dans le mauvais sens, et je ne comprenais pas pourquoi ça ne marchait pas…
      Heureusement que pour le coup je n’ai pas le permis, je ferais des miracles autrement !

  3. Super intéressant tout ça !
    Je ne savais pas pour la cordelette. Effectivement, c’est…étrange !
    Concernant les dates de péremption, je me souviens effectivement de ça en Ecosse. Dur de se faire à manger, et dur de manger des légumes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *