Zelda Zonk et Hanna… Un duo de choc pour une belle duologie !

13402440_1718538248420543_246032141_n

La Drôle de Vie de Zelda Zonk Hanna ; Laurence Peyrin

Kero

2015

393 pages / 288 pages

J’en aurai mis du temps à écrire cette chronique… Plus d’un mois en fait. Presque deux mois même. Allez me demander pourquoi, je n’en sais rien. Je voulais faire un chouette article, et j’ai repoussé l’échéance, j’ai un peu oublié, je suis passée à autre chose, j’ai lu d’autres livres très passionnants… et celui-ci (enfin je devrais même dire ceux-ci !) sont passés entre les mailles du filet. Alors que j’avais la ferme intention de les chroniquer.

La Drôle de Vie de Zelda Zonk vient de sortir en poche chez Pocket en juin et depuis il regagne en importance sur la blogo. Normal j’ai envie de dire : quand une lecture plaît à tout le monde, on en entend beaucoup parler. Et effectivement, le livre qui a remporté le Prix de La Maison de la Presse 2015 a de quoi plaire.

Pour le pitch (même si je pense que maintenant tout le monde le connaît) : Hanna est une femme un peu brut de décoffrage qui vit en Irlande avec son mari Jeffrey, auteur américain de polars à succès. Un jour qu’elle souhaite se rendre à son travail à Cork, c’est l’accident. Avec le brouillard, elle ne voit rien, elle perd le contrôle de sa voiture comme beaucoup d’automobilistes. En convalescence à l’hôpital, elle prend conscience de la chance qu’elle a d’être encore en vie. Elle rencontre une vieille dame dans sa chambre, du nom de Zelda Zonk, avec qui elle va beaucoup rire. Pour elle, tout va alors changer : elle fait de nouveaux choix de vie, devient un peu plus guillerette, et surtout, se met en tête que Zelda Zonk est en fait Marilyn Monroe…

Voilà pour le résumé – bien mal raconté d’ailleurs, et j’en suis désolée. Mais comment parler de ce livre en quelques lignes, sachant qu’il s’y passe tant de choses ! Le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne me suis pas ennuyée avec le premier livre de cette duologie, au contraire. Laurence Peyrin plante son décor très facilement, elle crée des personnages terriblement attachants, et a une écriture très douce qui nous plonge directement dans l’histoire. C’est un contemporain qui par certains aspects m’a rappelé Les Derniers Jours de Rabbit Hayes. Les personnages sont profondément humains, leurs réactions semblent crédibles, et la narration fait sourire.

Je n’ai clairement pas lâché mon bouquin une fois que je l’avais commencé. Je voulais en savoir plus, suivre Hanna et Zelda. J’ai donc attaqué Hanna sans trop attendre, notamment parce que le premier tome nous avait laissés avec plein de questions en suspens. Côté réponses, ça, on les a. Le lecteur peut se rassurer, la fin a tout pour nous plaire, c’est même tout ce que l’on attendait depuis un moment. J’ai juste regretté pas mal de longueurs, et surtout le fait que l’histoire s’essoufflait un peu par moments. Ce n’est donc pas une lecture indispensable en soi, mais qui fera quand même plaisir à tous les lecteurs qui voulaient en savoir plus.

Voilà donc une revue bien bordélique pour une duologie sympathique (surtout pour l’été !), des contemporains originaux et prenants qui valent vraiment le coup d’œil.

couv9241229 couv343296

Petite exclu : surveillez la page Facebook du blog, une petite surprise pourrait bien arriver !

18 commentaire sur “Zelda Zonk et Hanna… Un duo de choc pour une belle duologie !

  1. En premier, j’ai failli l’acheter (en Poche) mais bizarrement j’ai cru à livre de « développement personnel » (l’accident : on remet sa vie en cause..) mais donc là tu dis que ce n’est pas ça ? Je vais donc peut-être changer d’avis. J’ignorais aussi qu’il y avait une suite .. et pour Marilyn Monroe – bon je suis une très grande fan de l’actrice (je possède beaucoup de livres sur elle) aussi j’ai peur d’être déçue .. enfin, que ce ne soit pas crédible .. bref, tu en penses quoi ?
    Je ne suis pas du tout branchée chick lit/développement personnel par contre j’aime les vieilles dames et c’est ce qui me tente …

    1. Ah non c’est loin de tout ça ! C’est vraiment un roman contemporain très sympa, et l’écriture vaut quand même largement mieux qu’un Guillaume Musso ou un Marc Lévy…
      Après pour Marilyn Monroe, elle n’occupe finalement pas le premier plan de l’histoire, elle fait partie de l’intrigue. C’est plus l’histoire de Hanna qui est mise en avant – mais c’est tout aussi intéressant !

    1. Je ne sais pas… Peut-être pas quand même !
      On retrouve quand même Hanna dans un autre cadre au début du second tome.
      Peut-être que tu as eu cet effet car elle a écrit le deuxième tome rapidement après le premier ?

    1. Haha, mais nan !
      J’aime toujours tes commentaires de toute façon (#groupie).
      Je vois ce que tu veux dire en plus. J’ai la même sensation avec certains livres. Je devrais les lire, mais…
      Si tu veux une super occas’, il est à gagner sur mon compte facebook ! (dédicacé en plus steuplé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *