Dans l’Ombre d’Ana – Marjorie Motto

13651855_153427875090435_1731839395_n

Dans L’ombre d’Ana ; Marjorie Motto

La Rémanence

Février 2016

Quatrième de couverture : Un peu ronde mais bien dans sa peau, Elsa est une jeune femme heureuse. Pour elle, tout va pour le mieux : un travail prenant, des amis et une famille aimante, des loisirs et des projets. Comment imaginer qu’une simple rencontre puisse venir bouleverser sa vie, que perdre du poids pour entrer dans le moule des canons de beauté modernes devienne son obsession ?

Mon avis : J’ai attaqué ce livre la semaine dernière, couchée que j’étais et encore malade, quand j’ai eu ma dose de Téléshopping et de Franklin (c’est quand tu es malade et couchée sur ton canapé à 6h un lundi matin que tu te rends compte que les programmes matinaux à la télé c’est franchement pas la joie). Bien déterminée à re-dormir un peu, sans grande réussite, j’ai finalement attaqué Dans l’ombre d’Ana de Marjorie Motto, qui m’attendait bien sagement dans ma PAL.

Elsa est une de ces jeunes femmes actives, plutôt épanouie dans sa vie, mais qui comme tout le monde a ses petits complexes. En l’occurrence, son poids. Elle pourrait bien le vivre si un abruti de première aux allures de séducteur ne lui faisait soudainement remarquer ; Elsa est heureuse, elle a rencontré quelqu’un. Mais vous savez, ce quelqu’un qu’il ne faut pas. Le dragueur beau parleur qui se moque bien de toi par derrière. (#FausseBonneIdée).

200 (3)

Résultat, alors qu’elle se fait larguer bien platement, elle est au fond du fond. Et décide de changer d’attitude. Car elle en est désormais certaine ; si elle n’est pas attirante ou que les mecs ne restent pas avec elle, c’est à cause de son poids. Elle va alors changer du tout au tout avec une détermination de fer… quitte à ce que cela l’emmène plus loin que prévu et que cela ait des conséquences désastreuses.

J’ai passé un bon moment de lecture avec ce livre. La narration est fluide, on se repère vite entre les personnages qui sont relativement attachants (sauf the asshole mais vous l’aurez compris). L’auteur nous plante directement dans le décor et on ne s’ennuie pas. Les choses s’enchaînent assez bien (parfois presque un peu trop finalement !), et j’ai été facilement embarquée dans l’histoire d’Elsa, qui n’est pas franchement simple.

Marjorie Motto s’attaque dans ce livre aux problèmes de poids et du regard des autres. A celui du poids que l’on considère correct pour sa santé, mais aussi finalement au poids « socialement correct ». Celui qui va bien pour ne pas être regardé de travers dans la rue, pour être apprécié à sa juste valeur (soit en regardant au-delà des bourrelets pour y aller franco). Mais elle montre aussi les dérives que cette lutte contre le poids peut avoir avec cette maladie que tout le monde connaît de plus ou moins près : l’anorexie. Car c’est bien le sort qui est malheureusement réservé à Elsa, qui dans sa volonté de maigrir, ne sait plus s’arrêter. Quand le regard des autres est mauvais, parfois le regard vis à vis de soi-même devient totalement tordu, et ce roman met en lumière ce genre de comportement. J’ai aimé le fait qu’Elsa ne semble pas totalement cinglée, qu’on se le dise. Petit à petit, le lecteur prend conscience de ses dérives. Mais cela semble presque insignifiant au fond. On se rend compte de la gravité de la situation lorsque c’est presque déjà trop tard.

C’était un roman prenant, intéressant, où les problèmes de poids (qui sont, on le sait, une thématique que les médias adorent) sont pour le coup bien amenés. Ce ne sera peut-être pas une lecture inoubliable pour ma part, mais j’ai lu ce roman avec beaucoup d’intérêt. C’est un livre agréable, assez léger même si le sujet amène à penser le contraire, idéal pour les vacances.

Encore merci aux éditions de la Rémanence pour leur confiance renouvelée.

8 commentaire sur “Dans l’Ombre d’Ana – Marjorie Motto

    1. Merci ma belle !
      C’est sûr que je te conseillerais plus « Mon Bel Orage » d’Héloïse Combes que j’ai reçu avec en juin. Je pense qu’il te plairait beaucoup plus (mais après c’est pas le même genre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *