Boston Girl – Anita Diamant

13721110_269205260109415_684811741

Boston Girl ; Anita Diamant

Hugo Roman

Mars 2016

353 pages

Quatrième de couverture : Un roman magnifique sur la famille, l’amitié et la condition féminine. Boston Girl, c’est Addie Baum, née en 1900 de parents immigrés polonais pauvres. S’ils tentent d’élever leurs trois filles selon leurs traditions, la curiosité et l’intelligence d’Addie la propulsent dans un tout autre monde, fait de films, de livres et de nouvelles opportunités pour les femmes. Un monde dans lequel une fille peut porter un pantalon, aller à l’université et trouver l’amour par elle-même.

L’histoire commence en 1985, lorsque la petite-fille d’Addie lui demande : « Comment es-tu devenue la femme que tu es aujourd’hui ? » Addie, alors âgée de 85 ans, entreprend le récit de sa vie, à partir de 1915, année où elle rejoint un groupe de lecture pour jeunes filles et se fait des amies qui lui permettent de fuir son quotidien. Petit à petit, elle envisage un avenir différent, loin de celui de sa famille, qui ne se construira pas sans souffrances et sacrifices ; avec en arrière-plan la Première Guerre Mondiale, le mouvement des Suffragettes et les transformations culturelles du début du XXème siècle.

Mon avis : Sitôt offert, sitôt lu. Je remercie ma super copinaute de toujours CarnetParisien pour ce cadeau qui n’est pas resté bien longtemps dans ma PAL !

Après avoir lu Brooklyn il y a quelques mois, j’avais très envie de découvrir Boston Girl, sorte de récit initiatique d’une femme du siècle à Boston. Tout ce qui pouvait m’intéresser. Et pour faire simple : vous avez aimé Brooklyn, vous aimerez celui-ci. Vous l’avez lu mais il ne vous a pas particulièrement plu : passez votre chemin, c’est inutile !

J’avais lu pas mal de critiques positives sur ce livre, mais qui lui reprochaient son manque d’action. Je suis assez d’accord avec ce point. Cependant, sachant qu’il s’agit de l’histoire d’une femme au début du XXème siècle, cela n’est pas très étonnant ! Addie vit à Boston chez ses parents, et autant dire qu’être une femme en 1915, ce n’est pas être une femme en 2015. No way. Addie est donc bien souvent une héroïne passive, qui obéit aveuglément à ses parents même si cela lui déplait, PARCE QUE C’EST COMME CA. Anita Diamant dresse donc le portrait réaliste d’une femme du début du siècle dernier, avec ses envies de modernité et de tout changer, tout en s’imposant certaines restrictions, pour se conformer aux attentes de ses parents et de la société.

« J’étais comme une gentille lune en orbite autour de leur petite planète animée. »

C’est un roman sur l’émancipation d’une femme avec ses petites (et difficiles !) victoires, une bataille pacifiste contre des traditions souvent lourdes. Un roman légèrement féministe qui nous rappelle le long chemin parcouru pour la libération de la femme et des mœurs.

Contrairement à ce que certains ont pu penser, Addie n’est pour moi pas une héroïne passive. C’est une femme forte, qui essaie de concilier les attentes de ses parents et ses ambitions personnelles. Une femme au parcours finalement remarquable, qui raconte sa vie de façon très humble à sa petite-fille. Le genre de grand-mère impressionnante qu’on aimerait avoir, car elle est moderne, et qu’elle a traversé des épreuves impressionnantes.

200kjgu

J’ai donc passé un très bon moment de lecture avec ce livre. C’était un roman historique et un récit initiatique à la hauteur de mes espérances. Le roman d’une héroïne forte, à une époque où les changements étaient nombreux.

Encore merci à ma copinaute pour ce cadeau que je recommande vivement aux amateurs du genre !

USA-map

Livre lu dans le cadre du challenge 50 romans – 50 états

14 commentaire sur “Boston Girl – Anita Diamant

  1. Je suis contente que tu l’aies aimé 🙂 il est dans ma PAL donc il faut vite que je le lise ! Mais en tout cas tu donnes envie, et il y a tout ce qui faut pour que j’aime ce roman : un destin de femme, un combat un peu féministe. Au fait, tu n’avais pas fait d’article sur Zelda Zonk ? Je me suis dit « tiens, comme je l’ai lu, j’ai envie de relire sa chronique » mais en fait je ne la trouve pas et je me suis dit que tu ne l’avais peut-être pas écrite ?

  2. C’est un roman qui me tente vraiment vraiment vraiment ! J’aimerais tellement le lire (rectification: il faut que je le lise), mais pour l’instant beaucoup de lectures m’attendent… 🙂
    Et ta chronique donne vraiment envie de plonger le nez dans ce roman !

    1. L’éternel problème de tout blogueur ou grand lecteur qui a déjà plein de lectures en retard…
      Mais je suis ravie que ma chronique te donne envie d’en savoir plus !

  3. Il me tente bien aussi. Un peu dans la thématique  » évolution de la place des femmes » mais pas à la même époque, as-tu lu La Dernière Réunion des Filles de la station-service de Fannie Flagg ?

    1. Non, toujours pas ! J’avais commencé un de ses livres que j’avais laissé tomber car je n’avais toujours pas accroché… Quelque chose avec Alabama dans le titre.
      Par contre j’ai hyper envie de découvrir Beignets de tomates vertes !

    1. J’imagine, oui ! Au pire regarde le film avant pour te faire une idée… Pour une fois, c’est une adaptation cinématographique qui vaut le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *