Revue : Sauveur et Fils (T1) – Marie-Aude Murail

couv21563663

Titre : Sauveur et Fils (T1)

Auteur : Marie-Aude Murail

Editions : L’Ecole des Loisirs

Date de parution : 13 avril 2016

Nombre de pages : 329

Quatrième de couverture : Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la mère vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…
Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien.
Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?

Mon avis : On va faire rapide et clair ; c’est du Marie-Aude Murail, c’est génial, c’est un coup de cœur. Encore vous allez me dire. Un énième coup de cœur pour un livre de l’auteure qui ne me déçoit jamais. Du moins qui ne m’a encore jamais déçue. Toujours pas aujourd’hui avec son dernier livre, Sauveur et Fils, visiblement tome 1 d’une nouvelle saga, que j’ai eu l’occasion de lire avant sa sortie en librairie, l’ayant acheté en avant-première lors du salon du livre de Paris.

Le résumé de quatrième de couverture est assez fidèle à l’histoire. Sauveur est un psychologue clinicien, qui reçoit ses patients dans son bureau attenant à sa maison. Il vit seul avec son fils Lazare, en CE2. Marie-Aude Murail dans ce roman déploie encore une fois une galerie de personnages tous hauts en couleur et surtout – et c’est ce qu’on aime – tous crédibles. Ce sont des personnages qui nous font sourire, car ils nous rappellent certaines personnes de notre entourage, par leurs actes ou par leurs paroles. L’auteure a un talent sans pareil pour aborder les problèmes d’actualité. Il y a quelques années, avec Papa et Maman dans son bateau (l’une des premières chroniques du blog !), elle parlait de la pression dans les grandes entreprises, des mangas et de la vie de collégien. Ici, en vrac, sont abordés : les attentats du 7 et 9 janvier 2015 à Paris, la dépression, la scarification, le racisme, l’homosexualité et le mariage pour tous, les youtubeuses vidéos ou la mode des sacs Vanessa Bruno. Entre autres. Bref, Marie-Aude Murail connaît très bien notre société actuelle – et ça nous plaît. Le récit nous touche tout de suite beaucoup plus et on s’attache très rapidement aux personnages.

Comme souvent dans ses romans, grâce aux nombreux personnages, plusieurs intrigues se superposent, ce qui fait que l’on ne s’ennuie pas. Les rendez-vous chez le psychologue se succèdent et plusieurs enfants et familles viennent raconter leurs problèmes. Certaines situations nous sont forcément familières et l’auteure exploite le tout sans tomber dans le ridicule ou le mélodrame. Comme d’habitude, elle retranscrit les sentiments des personnages avec une justesse sans pareille.

Le tout est vraiment bien écrit pour de la littérature jeunesse, ce qui n’est pas toujours le cas (bien que je sois rarement déçue de ce point de vue là chez l’Ecole des Loisirs).

« – Ce serait bien si la société n’avait pas plus de préjugés qu’une enfant de 5 ans, remarqua Sauveur, regardant la fillette.
– Malheureusement, dès 14 ans , ça se gâte, répliqua Charlotte. »

Si vous n’êtes toujours pas convaincus : il y a un cochon d’inde sur la couverture. Et c’est un super argument. Un méga argument pour foncer découvrir Sauveur et Fils. Dès le 13 avril.

9 commentaire sur “Revue : Sauveur et Fils (T1) – Marie-Aude Murail

  1. D’abord la couv’ est trop belle <3
    Je n'ai plus lu de Marie-Aude Murail depuis bien longtemps ! J'avais du la lire à l'école mais depuis… Je ne l'ai plus jamais lu je pense :p
    Je le note !

    1. Oui elle est superbe ! (en plus j’ai un cochon d’inde à la maison donc je ne pouvais que craquer).

      J’en avais lu à l’école aussi…mais je n’ai jamais arrêté depuis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *