Revue : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers – Ransom Riggs

couv5110998

Titre : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers

Auteur : Ransom Riggs

Editions : Bayard (Jeunesse)

Date de parution : 2011

Nombre de pages : 434

Quatrième de couverture : Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante. Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des Juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du Pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».

Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s’enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s’ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse…

Mon avis : Tout d’abord, je dois dire que j’ai écrit cette chronique en faisant un gros clin d’oeil à ma super amie Noémie, qui sait ô combien la littérature fantastique, c’est pas franchement mon truc. Harry Potter, ok. Narnia, éventuellement. Après non. Ca a toujours été, la littérature fantastique et moi, c’est une relation compliquée. Je savais que ce livre relevait du fantastique mais il me tentait tout de même énormément. Les revues à son sujet étaient toutes très bonnes, et surtout, je trouvais le livre en lui-même absolument superbe. En passant en librairie et en ouvrant le livre pour la première fois, plus aucune hésitation, j’ai craqué. Il faut en effet souligner le travail éditorial qui a été fait sur ce livre, qui est d’une grande qualité. Je pense que Bayard a simplement repris l’édition originelle (Quirk Books) à l’identique, et tant mieux ! Avant même d’avoir lu quoi que ce soit, en tournant les pages du livre, on entre déjà dans une ambiance très particulière, qui évoque un peu les vieilles maisons, les musées ou les cabinets de curiosité. De fait, je me suis très vite sentie attirée par ce livre, je voulais absolument en savoir plus. L’auteur a également fait un travail incroyable en associant à son texte de très nombreuses photographies (évoquant les enfants particuliers du livre notamment), qui ont dû demander un énorme travail de recherche. Comme il l’explique dans la partie « Crédits Photographiques » de son livre, Ransom Riggs a voulu rendre hommage au travail de très nombreux collectionneurs de photographies qui ont pu l’inspirer.

Autant dire que je n’ai pas trop culpabilisé en achetant ce livre même si d’ordinaire j’aime peu mettre autant d’argent dans un livre neuf, car l’objet en lui-même est superbe. Après, en ce qui concerne l’histoire en elle-même… C’est peut-être ce qu’il y a de plus important vous me direz. C’est donc l’histoire de Jacob, qui étant petit adorait écouter les histoires de son grand-père, qui lui racontait qu’il était parti vivre dans un orphelinat dédié aux « enfants particuliers ». Mais comme tout petit garçon, Jacob grandit et finit par se dire que son grand-père lui racontait plus de bêtises qu’autre chose, et qu’il était trop naïf. Néanmoins, alors qu’il voit son grand-père se faire tuer par une bête indescriptible, Jacob est très perturbé. Mais personne ne veut croire à sa version des faits. Du coup, il est bien décidé à vérifier si son grand-père avait dit vrai et à se rendre au fameux orphelinat pour voir si certains y sont restés.

L’histoire en soi m’a beaucoup plu, j’ai trouvé qu’elle avait un peu de mal à démarrer (ou du moins j’étais trop pressée de faire la connaissance de Miss Peregrine et de ses enfants particuliers), mais le style m’a de suite accrochée et j’ai beaucoup ri dès les premières pages. On rencontre Jacob, adolescent un peu mollasson, qui, avant qu’il ne lui arrive des tas d’aventures, s’ennuie un peu chez lui. J’ai bien aimé le fait que les personnages montrent beaucoup leurs réticences vis-à-vis des phénomènes fantastiques dans le livre. Quand Jacob dit avoir vu un monstre dévorer son grand-père, personne ne le croit, et c’est relativement logique. J’ai trouvé que l’histoire était bien amenée et j’ai aussi apprécié le fait que Jacob hésite souvent, montre qu’il ne sait pas trop où il met les pieds ; cela a rajouté beaucoup de crédibilité à l’histoire, et une fois entré dans le monde des enfants particuliers, les choses semblent assez naturelles. J’ai eu peur à plusieurs reprises que l’histoire ne s’essoufle ; mais non. Bien au contraire, il y avait de très nombreux rebondissements que je n’avais pas vus venir, et c’était très appréciable. Je me suis vite prise au jeu et j’ai vite eu envie de rester avec les enfants particuliers moi aussi. Je ne sais pas si ce livre était un coup de coeur, mais il a s’agit en tout cas d’une très bonne lecture, et j’ai très hâte de me procurer le tome 2 pour me replonger dans cette ambiance très particulière !

PS : A ma très chère Noémie – oui, je te le prêterai !

7 commentaire sur “Revue : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers – Ransom Riggs

  1. Au début je n’avais pas vu le petit post-criptum du coup ta super amie Noémie allait te demander un petit prêt. Mais tu l’as bien vu venir et j’ai vraiment hâte de le lire. Pour une fois qu’un livre de fantastique t’intéresse!

  2. C’est uniquement parce que le film sort bientot que je m’intéresse à ce livre. Je l’ai dans ma PAL depuis des années mais plus le temps passe, plus j’oublie pourquoi je l’ai pris en premier lieu – à part que je voyais pas mal de critiques positives sur lui. Ce que tu en dis me donne envie de le ressortir de ma pal.

    PS: j’adore le design de ton nouveau blog. Il est chouette comme tout. L’idée du menu déroulant glissant est top!

    1. Merci beaucoup, ça me fait très plaisir !
      Je pense aussi aller le voir au cinéma, mais il faudrait déjà que je lise les deux tomes suivants…
      Hâte d’avoir ton avis si tu le lis en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *