Un été près du lac – Heather Young

un été près du lac

 

Un été près du lac de Heather Young est le nouveau roman des éditions Belfond pour leur collection Le Cercle. Une saga familiale au cœur du Minnesota sur fond de secrets, non-dits et traditions puritaines qui déménage !

**

1935. Comme tous les ans, Lucy, Lilith et leur petite sœur Emily viennent passer l’été en famille dans leur chalet, sur les bords d’un lac du Minnesota. Mais un matin, Emily est introuvable. 
Qu’est-il arrivé à l’enfant de six ans ? Nul ne semble le savoir. Et alors que, fou de douleur, leur père se suicidera, Lucy, Lilith et leur mère resteront toute leur vie dans ce chalet, à attendre l’improbable retour de la petite préférée. 
1999. Lucy vient de mourir, léguant le chalet et tous ses biens à sa petite nièce Justine. Un héritage qui arrive juste à temps pour la jeune femme qui doit fuir San Francisco et une histoire d’amour abusive, pour mettre à l’abri ses deux filles. 
Mais le vieux chalet n’a rien d’une chaleureuse villégiature. La maison est isolée, bientôt prisonnière de la neige qui recouvre le Minnesota ; son seul voisin est un vieil homme bourru, probablement fou. Et alors que la jeune femme tente de transformer la lugubre bâtisse en foyer pour elle et ses filles, son aînée développe soudain une étrange obsession pour Emily, leur aïeule disparue. Car la maison n’a pas dévoilé tous ses secrets. Là, dans les affaires laissées par Lucy, se cache un journal. 
Les Mémoires d’une petite fille naïve qui a laissé se dérouler un drame si terrible que, soixante ans plus tard, sa famille en porte encore la trace…

**

Un été près du lac est une saga familiale comme on aime en découvrir quand les températures rafraîchissent et que les nuits rallongent. Un roman idéal que l’on garde pour un week-end pluvieux et que l’on dévore sous la couette sans vraiment pouvoir le lâcher. Entre thriller, roman contemporain et roman historique, Heather Young mêle les genres pour nous offrir un roman très complet, avec des héroïnes au sacré caractère.

« Nous sommes les fantômes de vies volées et de vies jamais vécues. Jadis, nous avions du poids, mais maintenant nous ne pesons plus rien. Je te promets que nous ne serons pas un fardeau pour toi. »

C’est d’abord ça que j’ai apprécié dans Un été près du lac ; l’auteur signe une histoire de femmes, pour les femmes, sans niaiserie aucune. Pour une fois, les femmes ne sont pas mièvres, elles ne courent pas après des hommes parfaits et surtout, elles ont toutes un franc-parler qui donne tout de suite plus de puissance à l’intrigue. Sans tomber dans le cliché jusqu’à parler de roman féministe, ce livre est avant tout un bon roman qui saura séduire les plus sensibles d’entre nous à ces problématiques.

Quant à l’histoire… Si je trouve que le résumé en dévoile un peu trop, je dois reconnaître que la tension est là, et l’intrigue haletante. L’auteur distille ses indices petit à petit pour amener à des révélations finales assez inattendues (même si, je l’avoue, j’avais deviné une partie du mystère). Heather Young nous plonge au cœur de l’Amérique rurale du Minnesota et de ses petites maisons de villégiature au bord d’un lac qui ont perdu leur charme premier. Elle nous invite à découvrir une partie de l’histoire des Etats-Unis des années 30, où les riches industriels du Nord rêvaient tous de leur résidence au vert ou à la mer, à l’image des New Yorkais allant s’installer vers les Hamptons ou Long Island. L’auteur crée un véritable contraste en décrivant cette région à son apogée en plein été, alors que les familles nombreuses viennent prendre leurs congés d’été dans les années 1930, avec l’hiver rude de 1999 où Justine décide de revenir dans la maison de famille. Il n’est alors plus question de fêtes en plein air et de baignades au bord du lac, mais de la neige, épaisse, qui bloque les gens dans leurs maisons, et de la solitude qui comme le froid s’infiltre de partout.

« Ils étaient sa famille. Une famille qu’elle avait brièvement côtoyée puis oubliée, une famille dont elle avait prévu d’emporter l’héritage sous forme d’albums photo, de livres et d’horloges aux cadrans de cuivre. Comme si des objets qui s’achètent et se vendent pouvaient constituer un héritage. Comme si une famille pouvait être mise de côté ou au contraire prise avec soi au gré de ses désirs. »

Un été près du lac est sans aucun doute mon roman préféré de la collection du Cercle Belfond avec La Ferme des Miller d’Anna Quindlen. Heather Young signe une saga familiale américaine prenante, avec des personnages hauts en couleurs, et qui donne très envie d’aller découvrir ces anciennes maisons de vacances au bord des lacs gelés du Minnesota !

Petit teasing : pour les fans de la collection, il est fort possible qu’un concours fasse son apparition demain sur la page Facebook pour remporter l’un des derniers romans du Cercle Belfond ? Surveillez-bien les réseaux sociaux !

Un été près du lac - Heather Young –

Un été près du lac ; Heather Young

Editions Belfond (Collection Le Cercle)

22 septembre 2017

450 pages

10 commentaires sur “Un été près du lac – Heather Young

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *