Eleanor Oliphant va très bien – Gail Honeyman

eleanor oliphant va très bien

Eleanor Oliphant va très bien de Gail Honeyman est un roman dont j’ai beaucoup entendu parler, sans finalement jamais connaître son histoire. C’était pour moi un petit OVNI de littérature étrangère que tout le monde découvrait à l’aveugle, et pour lequel le charme opérait immédiatement. Je l’ai découvert il y a presque deux mois maintenant et ce fut pour moi aussi un énorme coup de cœur !

**

Eleanor Oliphant est un peu spéciale. 
Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages. 
Fidèle à sa devise  » Mieux vaut être seule que mal accompagnée « , Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka. 
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec  » maman « . 
Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode. 
Décidée à conquérir de l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites. 
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec  » maman « , Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…

**

Eleanor Oliphant va très bien. Au-delà d’un titre, c’est le véritable portrait d’un personnage qui est résumé en une phrase. Au fond, personne ne sait qui est Eleanor Oliphant. C’est une voisine, une collègue, une femme simple et discrète sur laquelle on ne se retournerait pas dans la rue. Elle vit sa vie sans rien demander à personne et trouve un certain réconfort dans la routine stricte mais souvent monotone de son quotidien.

« À force d’observer les gens depuis mon banc de touche, j’avais fini par comprendre que le succès en société dépendait souvent de la capacité à faire semblant. Les personnes populaires devaient savoir rire de choses qu’elles ne trouvaient pas très drôles, et faire ce qu’elles n’avaient pas envie de faire avec des gens qu’elles n’appréciaient pas plus que ça. Moi pas. Il y avait longtemps, j’avais décidé que si je devais choisir entre ça et mener ma barque en solo, alors je mènerais ma barque en solo. C’était plus sûr. La douleur est la rançon de l’amour, dit-on. C’était trop cher payé. »

Du jour au lendemain, elle décide de changer de vie en s’autorisant de nouvelles choses. Tout prend alors une dimension rocambolesque : l’essayage d’une robe dans un magasin vire au ridicule, un concert de rock au sordide, et on aurait presque pitié de cette héroïne si peu au fait des conventions sociales qui se retrouve embarquée dans des aventures pas toujours bien plaisantes. Mais au fur et à mesure de ses découvertes, elle se rend compte aussi que l’imprévu a du bon, et qu’être accompagnée peut être fort agréable !

J’ai totalement craqué pour cette héroïne drôle et attachante malgré elle, sur laquelle je ne me serais sans doute pas retournée dans la vie réelle. Eleanor Oliphant est une femme un peu simplette au premier abord, complètement jetée parfois, mais qu’on a très envie de connaître car elle cache bien des blessures. J’ai été bouleversée par cette histoire et je n’ai pas réussi à reposer mon livre avant la fin.

Eleanor Oliphant va très bien est un petit bijou de littérature étrangère, un roman original et inattendu qui va au plus profond des relations humaines et vous touche en plein cœur. L’une de mes plus belles lectures de ces dernières semaines !

eleanor oliphant va très bien

Eleanor Oliphant va très bien ; Gail Honeyman

Editions 10/18 (1ère édition chez Fleuve)

Paru le 20 septembre 2018

456 pages

3 commentaires sur “Eleanor Oliphant va très bien – Gail Honeyman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *