Les Délices de Tokyo – Durian Sukegawa

les délices de tokyo de durian sukegawa

Les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa est l’un des romans japonais dont j’ai le plus entendu parler ces derniers mois, notamment grâce à son adaptation cinématographique. Souhaitant faire la part belle à la littérature étrangère ces derniers mois parmi mes lectures, je me suis fait une joie de le découvrir ces derniers jours. Et c’est un magnifique roman !

**

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d’embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu’elle lui a fait partager.

**

Quand Victoria de Mango and Salt avait proposé le mois dernier Les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa au programme de son club de lecture, j’avais fait en sorte de me le procurer. Manquant de temps, je ne l’ai finalement ouvert que ces jours derniers. J’ai presque regretté de ne pas l’avoir découvert avant tant j’ai aimé ma lecture !

Ce livre est comme un bonbon : il laisse un goût doux et acidulé après lecture. L’histoire peut sembler simpliste, il y a assez peu de personnages, décrits de façon assez sommaire. Le charme de ce roman réside finalement dans les choses les plus simples : les odeurs, et le charme du Japon et de ses cerisiers en fleurs. Il ne s’agit pas pour autant d’un roman purement contemplatif – l’histoire est pleine de tendresse et particulièrement touchante. J’ai désormais hâte de lire le nouveau roman de l’auteur également paru en France – ainsi que de voir l’adaptation du roman à l’écran !

Les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa est un des romans au titre bien choisi : au-delà d’une immersion dans les rues de Tokyo, l’auteur signe un livre aussi sucré et doux que les dorayaki qu’il décrit. Un véritable plaisir de lecture et presque de gourmandise, touchant à souhait, à l’image d’un vieux conte que l’on aime se faire raconter.

Les Délices de Tokyo - Durian Sukegawa

Les Délices de Tokyo ; Durian Sukegawa

Éditions Albin Michel

Paru le 3 février 2016

239 pages

10 commentaires sur “Les Délices de Tokyo – Durian Sukegawa

  1. J’avais adoré moi aussi, j’y ai retrouvé tout ce qui a fait mon voyage au Japon. Je dois voir le film à présent.
    Par contre je n’ai pas autant apprécié le suivant même si on y retrouve sa pâte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *