Craquage à l’anglaise…

Craquage à l'anglaise...

Vivre dans une petite ville anglaise implique forcément son lot de « charity shops ». Je passe très régulièrement dans ces petites boutiques près de chez moi où je trouve d’occasion vêtements, vaisselle ou livres, dans le principe d’Emmaüs en France.

Le problème : les livres y sont ridiculement peu chers, le choix énorme et pire encore : en achetant on se dit qu’on fait une bonne action puisque tout l’argent est reversé aux différentes associations caritatives que le magasin défend. Autant dire que quand je trouve un livre qui m’intéresse en bon état, je repars quasi-immédiatement avec. Presque à coup sûr.

Autre facteur de craquage : toutes les librairies indépendantes aux quatre coins de Londres que je ne manque pas de visiter chaque week-end et dont je vous reparlerai bientôt (j’ai quelques bonnes adresses que j’ai très hâte de vous partager).

Du coup, depuis mi-janvier, ma PAL a pris un sacré coup à cause des craquages successifs un peu partout autour de chez moi. Je ne fais plus beaucoup d’articles « Book Haul » sur mon blog car avec les manuscrits, achats, services de presse papiers et numériques j’ai un peu de mal à m’y retrouver – mais cette fois-ci j’en avais plus qu’envie !

**

Craquage à l'anglaise...Craquage à l'anglaise... Craquage à l'anglaise...

En passant (encore) à la librairie indépendante de Brick Lane (Brick Lane Bookshop), j’ai tout d’abord craqué pour We are completely besides ourselves de Karen Joy Fowler (Les Années Sauvages chez Presses de la Cité en français), ma lecture en cours. J’ai un peu de mal à accrocher mais vu le bien que tout le monde m’en dit – y compris ma collègue qui était ravie quand elle a su que j’ai acheté ce livre – je suis sûre qu’il va me surprendre !

La semaine suivante (oui parce que j’y suis retournée en plus c’est ça le pire), j’ai acheté Milk and Honey de Rupi Kaur, le fameux recueil de poésie sur l’amour et la féminité dont je vous rabats les oreilles depuis un moment.

En passant quelques jours plus tard sur les bords de la Tamise près de la station London Bridge, je suis tombée sur une petite librairie toute mignonne « The Riverside Bookshop », qui regorgeait de classiques et j’en ai profité pour m’offrir Vanity of Duluoz de Jack Kerouac, après avoir adoré il y a quelques mois Maggie Cassidy. Ce roman serait comme une suite du précédent, car il aborde la vie de Jack Duluoz à Columbia durant les années 1940 aux Etats-Unis. On retrouve donc pile le personnage après l’avoir laissé dans Maggie Cassidy et j’ai hâte de voir comment celui-ci évolue (et l’écriture de Jack Kerouac quoi… Autant elle est fatigante à lire, autant elle est juste sublime !)

Craquage à l'anglaise...  Craquage à l'anglaise...Craquage à l'anglaise...

Pour respectivement 1,79£ et 0,99£, j’ai craqué près de chez moi pour un roman jeunesse dont je ne sais rien à part qu’il s’agit d’un polar dans les années 1900 (et que la couverture de cette édition en hardback est sublime), à savoir Johnny Swanson d’Eleanor Updale, et pour le troisième tome des aventures d’Agatha Raisin (même si ok, je n’ai pas le deuxième), pour quand j’aurai envie d’un autre polar avec l’humour anglais cinglant que j’aime tant.

Pour moins de 2£ également je n’ai pas résisté à mon premier Penguin dans leur collection colorée si connue, avec How to be Good de Nick Hornby, quasiment considéré comme un classique aujourd’hui pour la réflexion qu’il apporte. A partir d’un roman avec une trame assez peu originale, Nick Hornby en vient finalement à nous faire réfléchir à la façon dont on peut véritablement « être bon » ou « faire du bien », et pas juste en adoptant un mode de vie « healthy-responsable » à la sauce Instagram (même si parfois c’est déjà bien). Je suis très curieuse d’en savoir plus, surtout qu’apparemment c’est un livre rempli d’humour.

Craquage à l'anglaise...Craquage à l'anglaise...Craquage à l'anglaise...

Enfin, parce que j’adore la collection Modern Classics de chez Penguin, j’ai craqué pour tous ces classiques à moins de 2£ chacun, le tout en très bon état. Vous reconnaîtrez certainement Orange Mécanique, Breakfast at Tiffany’s et Vol au-dessus d’un nid de coucou ! Je ne sais rien de ces trois livres en dehors du fait qu’ils sont justement considérés comme des classiques pour différentes raisons et même si certains s’annoncent bien perturbants, j’ai déjà hâte de les sortir de ma bibliothèque.

Avec les services de presse et les manuscrits que je lis en priorité je reconnais que je fais souvent passer mes livres anglais en dernier (avec les livres de poche) et je le regrette car j’ai conscience d’avoir des petites pépites dans ma bibliothèque. Certains vous inspirent-ils ? Lesquels me conseilleriez-vous en premier ?

8 commentaires sur “Craquage à l’anglaise…

  1. Hahaha ça me rappelle des souvenirs… en huit mois outre manche j’ai acheté une centaine de bouquins (dont 70 ramenés chez moi grâce à Send my bag), c’était tellement difficile de ne pas craquer ! D’autant plus que je bossais dans un charity shop, alors forcément… trois bouquins pour cinq pounds, on ne dit pas non !
    J’espère que tes lectures seront belles ! J’aime tout particulièrement les modern classics, le design de couverture est sublime.

    1. 70 ! Ça va j’ai de la marge alors ! Heureusement pour moi comme j’ai dû acheter quelques meubles en début d’année et que j’habite au sud du pays mes parents ont décidé de venir me déménager donc pas de frais en vue… Mais quand même, mes étagères ne tiendraient pas !
      J’hésite justement à travailler quelques heures par semaine dans un charity shop, tu en gardes de bons souvenirs ?

        1. J’hésite vraiment à candidater pour la RSCPA (pour les animaux) mais je ne suis là que pour quelques semaines maintenant donc je sais pas si c’est très utile – surtout que je vais voyager pas mal.
          A défaut je continue de leur acheter des trucs – et je leur donnerai pas mal d’affaires en quittant le pays !

    1. Effectivement ça t’empêche de faire trop de folies !
      Ceci dit tout s’apprend… Au début je ne lisais quasiment rien et avec « l’endurance » je me suis attaquée à de plus en plus gros et compliqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *