Blonde à Forte Poitrine – Camille de Peretti

Blonde à Forte Poitrine - Camille de Peretti

Blonde à Forte Poitrine ; Camille de Peretti

Kero

Février 2016

232 pages

Quatrième de couverture : « La fille était le fantasme absolu, la vierge et la putain réunies. Incroyable, inconcevable que personne ne l’ait encore remarquée. C’est de cette façon qu’il en parlerait à la presse par la suite, la version officielle du moins, et quand on lui demanderait de se justifier, il ferait le parallèle avec les chercheurs d’or : elle était la pépite d’une vie, elle était exceptionnelle ».

A 17 ans, Vickie, jeune fille naïve d’une petite ville texane, tombe enceinte de son copain. Rejetée par sa mère et bientôt par sa belle-famille, elle trouve refuge dans un club de strip-tease avec son bébé. Un peu trop grande, un peu maladroite, elle est pourtant vite remarquée pour le pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les hommes. De playmate à star de la téléréalité, son ascension sera fulgurante. Mais qu’il est dur de rester soi quand le monde entier convoite votre corps…

Mon avis : J’ai découvert Camille de Peretti il y a un an, avec Nous Sommes Cruels, remake moderne et parisien des Liaisons Dangereuses. Et j’avais adoré. Aussi, quand j’ai vu que l’auteur sortait un nouveau livre chez Kero, j’étais fortement tentée. Surtout que la couverture du livre est franchement canon – enfin, moi je l’adore. Mais alors que je lisais de plus en plus de critiques assez négatives, notamment celle de Fiona de PrettyBooks, j’ai émis quelques réserves sur ce livre. Il pourrait bien attendre un peu. Mais quand les éditions Kero me l’ont gentiment offert, je me suis dit qu’il fallait que je dépasse mes préjugés et que je me lance.

Et j’ai bien fait. Blonde à Forte Poitrine, c’est l’histoire romancée d’Anna Nicole Smith, playmate et star de la télé-réalité américaine qui a défrayé la chronique pour ses nombreuses frasques. Très honnêtement, je ne connaissais pas trop son histoire. J’ai consulté Wiki mon ami, et effectivement… Elle a eu une sacré vie. Très courte d’une part, et elle a traîné pas mal de casseroles.

J’ai tout de suite adhéré à l’ambiance du roman. Camille de Peretti nous plonge directement dans le cadre peu reluisant d’un diner américain du Texas, où Vickie est serveuse. Vickie est une jeune femme travailleuse, gentille, mais surtout incroyablement crédule et naïve. Elle est l’innocence même ; elle se fait tout le temps avoir.

Beaucoup de lecteurs ont visiblement reproché à ce livre son manque de proximité avec les personnages. Camille de Peretti instaure en effet une certaine distance avec eux, mais qui ne m’a pas du tout dérangée. J’avais l’impression de lire une sorte de biographie, romancée certes, mais particulièrement dévastatrice, où le lecteur voit le danger arriver, mais est totalement impuissant. Les chapitres se font de plus en plus courts, l’issue cruelle de plus en plus pressante. Les descriptions sont acerbes, puissantes, violentes – j’ai tout de suite ressenti de l’empathie pour Vickie, personnage un peu à côté de ses pompes, qui subit totalement son destin, parce qu’elle est trop bête.

« Elle est épuisée, elle est une coquille vide. Ils l’ont privée d’elle-même, ils la touchent, la pelotent, la manipulent, la placent, la déplacent. Son corps est épilé, massé, crémé, poudré, maquillé, tordu, cambré. On la fait s’asseoir, s’allonger, on la palpe, on la mate, on la regarde, on lui fait prendre des poses lascives quand tout en elle se tend discrètement. Et soudain, elle explose, n’en peut plus, n’importe qui fera l’affaire. » p.88

Blonde à Forte Poitrine, c’est surtout l’histoire d’amour inconditionnel d’une femme pour son enfant, qui ferait tout pour le protéger, quitte à vendre son corps, à jouer de sa poitrine plantureuse, presque ridicule, pour avoir un espoir de lendemains meilleurs. C’est une histoire de bêtise, de folie douce et de folie pure face au monstre médiatique du showbiz, une histoire d’amour et autres drogues très bien écrite, et surtout, le roman d’une descente aux enfers orchestrée par tout le monde sauf la principale concernée.

« Elle foutait sa vie en l’air, avait dit sa mère. De quelle vie parlait-on ? Depuis des années, Vickie assistait, spectatrice, à son reflet se mouvant dans la glace, à son corps changer. Ses tétons s’étaient durcis et ses seins avaient pointé sous ses tee-shirts d’adolescente, ses hanches s’étaient élargies, mais jamais elle ne s’était appartenu. » p.232

Merci aux éditions Kero pour cette belle découverte.  

2 commentaires sur “Blonde à Forte Poitrine – Camille de Peretti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *