3 livres de poche pour les week-ends prolongés !

livres de poche

Les week-ends prolongés du mois de mai arrivent et avec eux, la perspective de longues heures de lecture bien méritées. Voici pour l’occasion ma sélection de trois livres de poche pour profiter de ces belles journées… même avec un budget serré !

Les Déraisons ; Odile d’Oultremont

Amateurs de En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut ou de L’Ecume des jours de Boris Vian, ce livre est fait pour vous ! Odile d’Outremont signe avec Les Déraisons un premier roman fantasque et burlesque sur un couple tellement amoureux qu’il   part à la dérive. Adrien est représentant pour AquaPlus ; chaque jour, il va voir des clients pour leur annoncer des coupures d’eau. C’est sans compter sur sa rencontre avec Louise, qui va bouleverser le reste de sa vie. Louise est aussi solaire qu’étrange. Son chien s’appelle Le-Chat, elle parle en rimes ou en voyelles (il y a les jours en A, en O…), et son rire fait trembler les murs. Quand Louise tombe malade, Adrien se sent incapable de la quitter. AquaPlus vient de subir une restructuration et lui vient d’être mis littéralement au placard. Qui s’apercevrait de son absence ? S’ensuit alors un conte moderne et bouleversant sur l’amour, la maladie et les absurdités de la vie en entreprise. J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman inclassable mais si touchant. Il a remporté le prix de la Closerie des Lilas l’année dernière et je comprends pourquoi !

La Saison des Feux ; Celeste Ng

Estampillé comme thriller, La Saison des Feux de Celeste Ng tient plus du roman à suspense que de véritable enquête. C’est néanmoins un roman coup de coeur que j’ai dévoré en à peine quelques heures tant il vous tient en haleine. L’auteure nous propose une ambiance digne de Desperate Housewives, en un brin plus sombre : bienvenue à Shaker Heights, la première communauté planifiée de Cleveland, dans l’Ohio. Ici, les maisons sont cossues, les pelouses toujours vertes et bien tondues, et rien ne dépasse dans cette banlieue chic où l’on affiche avant tout sa réussite. Chez les Richardson, tout est soigneusement planifié, du menu du soir aux études de chaque enfant. Elena, la mère, journaliste pour un magazine local, est pourtant loin de se douter de combien sa vie va changer avec l’arrivée de nouveaux locataires pour l’appartement qu’elle loue en bas du quartier ; elle pensait pourtant que Mia Warren, mère célibataire un peu bohème était enfin la locataire idéale.

Celeste Ng nous propose un roman américain particulièrement abouti, avec une intrigue très prenante, sous couvert de critique sociale acerbe. Que se passe t-il vraiment dans les banlieues chic des grandes villes américaines ? Les moeurs y sont-elles vraiment meilleures qu’ailleurs ?

A lire si : vous aimez les romans avec les rebondissements dignes d’une série américaine, et si vous avez envie d’un petit pavé que vous ne pourrez plus lâcher !

Changer l’eau des fleurs ; Valérie Perrin

Il vient de sortir en poche et il était impossible pour moi de ne pas le glisser dans cette sélection… Comment ne pas aimer Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin ? Ce livre est un petit bijou contemporain insoupçonné ; l’auteure nous conte la poésie de l’ordinaire avec des personnages attachants qu’on pourrait croiser dans la rue, mais sur lesquels on ne se retournerait peut-être pas. Après Justine, aide-soignante dans une maison de retraite dans Les Oubliés du Dimanche, on découvre l’histoire de Violette Toussaint, presque prédestinée par son nom à devenir gardienne de cimetière. Dans sa loge, se succèdent cantonniers et badauds malheureux qui viennent d’enterrer un proche et viennent chercher un peu de soutien. Un jour, elle fait la rencontre d’un homme venu trouver des réponses près d’une pierre tombale et qui lui fera une forte impression.

Ce roman concentre mille histoires en une, toutes plus touchantes les unes que les autres. Valérie Perrin fait le portrait d’une femme malmenée par la vie et pourtant résolument décidée à être heureuse, collectionnant les petits bonheurs là où les autres  sont incapables de les voir. Lire un roman de Valérie Perrin, c’est se plonger dans une histoire si touchante qu’elle ne vous donne absolument pas envie d’en sortir. Changer l’eau des fleurs vient de sortir en poche il y a quelques jours, et c’est donc l’occasion parfaite pour le découvrir !

L’un de ce romans vous fait-il particulièrement envie ? En avez-vous déjà lu certains ? 

Et vous, quels sont les livres de poche que vous emmèneriez lors d’un week-end prolongé ?

 Les déraisons Odile d'Oultremont  la saison des feux celeste ng  changer l'eau des fleurs

 

11 commentaires sur “3 livres de poche pour les week-ends prolongés !

  1. J’ai vraiment aimé En attendant Bojangles mais j’ai trouvé Les Déraisons nettement en-dessous… Peut-être l’ai-je découvert avec une impression de déjà-lu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *