3 bonnes raisons de lire et voir Le Cercle littéraire de Guernesey

le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est pour moi un classique du genre des romans épistolaires. Je l’avais découvert il y a des années, pendant des vacances d’été. Ce roman m’avait laissé un souvenir impérissable, et pour cause : je l’avais lu sur des rochers en pleine montagne en Corse pendant toute une après-midi, et ne voulant pas lâcher mon livre pour aller chercher de la crème solaire dix mètres plus loin, j’avais eu la chance de devenir rouge écrevisse et de m’enduire de Biafine pendant des jours.

Lorsque j’ai vu que le livre allait être adapté au cinéma, j’ai sauté sur l’occasion pour aller le voir en avant-première. Et dans un élan assez mono-maniaque, à peine sortie de la séance, j’ai décidé de redécouvrir ce livre dont il me restait finalement peu de choses, sinon que cela avait été un énorme coup de cœur dans ma vie de lectrice.

Si vous n’êtes pas encore convaincu-e, voici quelques bonnes raisons d’enfin le lire ou d’aller le découvrir en salles au cinéma !

 

UN ROMAN SUR LA SECONDE GUERRE MONDIALE… MAIS A GUERNESEY

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows est un roman original sur la Seconde Guerre Mondiale. Promis, ça existe encore. C’est l’histoire d’une jeune auteur, Juliet Ashton qui connaît le 3 bonnes raisons de lire et voir Le Cercle littéraire de Guerneseysuccès à Londres grâce à une série cocasse sur les aventures d’une héroïne à la guerre. A Londres, en 1946, tout se reconstruit lentement, mais les esprits sont encore très préoccupés. Sidney, l’éditeur de Juliet, la presse de trouver un nouveau sujet pour son prochain roman. Ce n’est hélas pas facile. Comment pouvait-elle devenir qu’un mystérieux habitant de Guernesey le lui apporterait en démarrant une drôle de correspondance avec elle ?

Dawsey, à Guernesey, est l’un des membres du Cercle littéraire des amateurs de tourte aux épluchures de patates. Ce cercle est né au beau milieu de la seconde Guerre Mondiale pour des raisons assez drôles… que Juliet a hâte de découvrir ! Peu à peu, celle-ci étend sa correspondance avec d’autres membres de ce Cercle et habitants de Guernesey, quitte à avoir une folle envie de se rendre sur place. Elle découvre alors la folle histoire de ces habitants insulaires méconnus qui ont pourtant aussi vécu la guerre.

Cette correspondance est donc l’occasion rêvée pour les habitants de l’île de revenir sur ce qu’ils ont vécu ; on a souvent des récits de guerre basés à Londres ou Paris, mais rarement dans les îles anglo-normandes, alors qu’elles ont été totalement colonisées par les Allemands. Il est donc intéressant de voir que les contraintes n’étaient pas forcément les mêmes pour des habitants désormais coupés du monde ; la famine s’installe plus vite, plus aucune information ne passe depuis le continent et même si les bombardements sont moins nombreux, les conditions de vie sur place sont terriblement mauvaises. Le livre comme le livre restituent particulièrement bien ces problématiques et donnent envie d’en savoir encore plus sur le sujet.

 

UNE HISTOIRE FOLLE D’AMOUR ET D’AMITIÉ

Forcément, Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates tient un peu de la romance… Mais promis, il n’y a rien de trop niais ! Ce livre est avant tout le récit d’une amitié naissante entre une jeune écrivaine londonienne et les habitants d’une île qui ont furieusement envie de la connaître. Un peu comme dans les feel-good books, on a envie de faire des câlins à tous les personnages, ou presque (sans qu’ils tombent dans la caricature non plus). Si tous les personnages n’ont pas été repris dans le film, les principaux sont là, et j’ai été dans l’ensemble ravie du choix des acteurs ; ils correspondent tous très bien à leur personnage !

Dans le livre, on découvre finalement tous ces personnages par le biais des lettres, et ceux-ci peuvent donc se dévoiler petit à petit. Le bonus : les personnages un peu moins sympa qui viennent cracher leur venin dans leur dos via d’autres lettres, ce qui leur apporte un peu de relief. Tout le monde n’est pas non plus tout beau et gentil à Guernesey !

 

UN VÉRITABLE BILLET ALLER SIMPLE POUR LES ILES ANGLO-NORMANDES

Le point fort du livre comme du film, c’est qu’ils réussissent à plonger le lecteur au cœur de Londres à la fin de la guerre, dans une ville bombardée qui peine à se reconstruire, puis à Guernesey, où on a clairement envie de poser ses valises pour une semaine ou deux. Évidemment, l’immersion est d’autant plus réussie avec le film qui enchaîne des plans incroyables des collines ou des cottages de l’île. Amoureux de l’Angleterre et de l’Écosse, ce film est pour vous. Vous allez sûrement craquer !

Le film est d’ailleurs une très bonne adaptation du roman ; il n’est pas totalement fidèle au livre, certains points sont éclipsés, d’autres rajoutés, et le tout devait forcément changer du fait de la forme du roman épistolaire qui est contraignante à adapter à l’image. Néanmoins, on retrouve très bien l’ambiance du livre et les images sont splendides. Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est plus que jamais un classique de la littérature anglaise contemporaine que je vous recommande d’autant plus chaudement que son adaptation cinématographique est vraiment à la hauteur.

Profitez-en pour vite le le découvrir, en librairie ou au cinéma !

 

 

 

15 commentaires sur “3 bonnes raisons de lire et voir Le Cercle littéraire de Guernesey

  1. J’ai le livre qui m’attend sagement dans ma PAL. Quant au film, j’ai failli aller le voir à Nice samedi mais un de mes chats sortait d’hospitalisation ; du coup j’ai changé tous mes plans … j’espère qu’il sera bientôt programmé au village !

    1. Dommage effectivement… Ceci dit, c’est un livre assez populaire, donc il a des chances de passer dans beaucoup de salles !

  2. Totalement d’accord avec toi ! Ce roman et ce film sont des petits bijoux <3 Le fait qu'il est coupé certaines scènes du roman pour le film ne m'a absolument pas dérangé. Je trouve les deux très complémentaires ! Et puis, on en parle de ces paysages magnifiques ?

    1. Moi aussi, j’ai trouvé les choix d’adaptation assez bons, ce qui est plutôt rare !
      Et complètement… Après être allée au cinéma, je regardais les itinéraires possibles pour aller à Guernesey. Dommage, ça n’a pas l’air franchement pratique pour un week-end, sauf si on vit sur la côte normande/bretonne !

  3. Je me souviens d’avoir lu avec plaisir ce roman un été … mais avec le temps, j’ai beaucoup oublié de l’histoire. Je regarderai le film avec plaisir 🙂 tu seras au festival America ???

    1. Je ne suis pas encore sûre, mais l’ayant loupé il y a deux ans, je pense que j’y serai oui ! (j’imagine bien évidemment que tu y seras !)

  4. J’ai beaucoup aimé le film ! J’ai eu envie de faire mes bagages et de partir m’installer sur cette île ! ( J’ai aussi beaucoup apprécié notre ami l’éleveur de cochon :p )
    J’ai lu le livre, il y a maintenant quelques années et voir le film m’a donné très envie de le lire une nouvelle fois 🙂

  5. Je me souviens que le livre m’avait terriblement donné envie d’aller à Guernesey! Je ne pense pas que j’aurais le temps de voir le film au cinema, mais pourquoi pas lorsqu’il sortira en VOD (ou sur Netflix puisque j’ai vu qu’apparemment c’était un film acheté par Netflix!).

    1. Si le livre t’a donné envie d’y aller, avec les images, le film devrait d’autant plus te donner envie d’y passer quelques jours en tout cas !

  6. Je n’ai pas pu le voir au cinéma lors de sa sortie, mais j’espère pouvoir le trouver encore dans quelques salles! J’ai très envie de le voir, j’avais été si agréablement surprise par le livre.

    1. Je crois qu’il passe encore dans pas mal d’UGC à Paris… Reste à trouver le temps !
      En tout cas si tu as aimé le livre, je pense que tu aimeras le film !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *